Pourquoi la cotation de l’or peut chuter au-dessous des 1150 dollars en 2015 ?

La cotation de l’or n’a pas réagi à la crise en Grèce et à ses contrôles de capital, au collapsus de la Bourse en Chine, à la fermeture temporaire de NYSE, au conflit en Ukraine et aux grands changements géopolitiques. Certains analystes n’ont pas d’explication sur le fait que la cotation de l’or ne donne pas plus de signes de vie qu’ils soient à la baisse ou à la hausse et qui, dans un tel environnement, devrait être propice à la valeur refuge par excellence.

La cotation de l’or a t-elle été supprimée du système financier ?

Selon les experts, tous les actifs des marchés financiers sont manipulés ainsi que l’or et d’autres métaux précieux. Lorsqu’ils se réfèrent aux marchés financiers, ils font référence surtout à l’intervention des banques centrales à travers les nombreux instruments qu’ils disposent pour fixer le prix de l’argent. Les agents les plus proches du pouvoir ayant une meilleure information bénéficient de plus d’avantages.

Mais cette explication n’est pas suffisante pour justifier l’actuel comportement de la cotation de l’or. Les grands investisseurs qui dirigent les principaux actifs d’investissements du monde avec les gigantesques portefeuilles de placements sont aussi fondamentaux.

A lire...  Le « Silver Fixing » du marché de l’argent de Londres fermera ses portes en aout prochain

Quel est leur point de vue dans un tel moment ?

Le bloggeur Bullion Baron résume la situation des investisseurs professionnels et leur attitude concernant la crise grecque avec ces mots :

  • En parlant depuis plus de 4 ans sur la sortie de la Grèce de la zone euro, le marché s’est fatigué de l’écouter et il ne lui prête plus attention
  • Le marché (à tort ou à raison) pense que la crise grecque n’a plus d’importance et qu’elle se résoudra sans impacter sur les marchés globaux indépendamment des référendums ou autres accords.

Certains grands gestionnaires de capitaux du monde pensent la même chose de la cotation de l’or

Huntington Asset Advisors (1.700 millions de dollars): “trop de personnes qui ont réalisé des achats d’or dernièrement ont eu peur et les gens ne vont pas revenir vers l’or ».

Stifel Nicolaus & Co (170.000 millions de dollars): “Si nous continuons à voir des progrès dans l’économie globale, si la FED continue son objectif d’augmenter les taux d’intérêts, il faut s’attendre à ce que l’or continue à être en léthargie »

A lire...  Achats or : l’influence du marché

RiverFront Investment Group (5.000 millions de dollars): “ils vont continuer d’imprimer des billets pour réduire l’impact sur les économies périphériques ; ce qui signifie plus de pression à la baisse pour l’euro et des hausses pour les bourses ».

Bessemer Trust: (105.000 millions de dollars): “le risque d’une contagion de créer une crise en Europe du style de Lehman Brothers est beaucoup plus faible qu’il y a quelques années ».

Barclays Bank: “Le marché pense que le risque de « contamination » du problème grec est limité et plus contenu qu’en 2011 lorsque la Grèce figurait dans les gros titres des journaux ».

Gary Tanashian explique que l’or est un indicateur qui indique à tout moment le niveau de confiance dans le système financier et ses gestionnaires (les banques centrales). Actuellement, il semble que les grands gestionnaires de l’argent veulent encore avoir confiance dans le système.

Commentaires clos.