9 raisons de préférer la vente ou l’achat d’or

Nous avons vu récemment que l’or avait rompu la barre des 1200 dollars l’once bénéficiant du climat instable des marchés dû aux négociations de la Grèce avec la BCE. Mais nous ne devons pas oublier que durant l’année 2014, la cotation de l’or a baissé de 1.8% et qu’actuellement les situations de crises et les achats d’or de la chine et de l’Inde ne sont plus autant bénéfiques pour le métal jaune.

Alors vente ou achat d’or ?

Voici 9 raisons qui pourraient faire basculer la cotation de l’or à la baisse ou à la hausse.

Les facteurs positifs qui stimulent la cotation de l’or

La stimulation monétaire continue. En mars, le programme de flexibilisation monétaire de la BCE a été mis en place. D’un autre côté, l’incertitude du rythme et de la date de normalisation de la politique monétaire aux Etats-Unis bénéficie le prix de l’or.

Levée de l’interdiction des importations d’or en Inde. Cette nouvelle a eu pour conséquence une accumulation du métal jaune par de nombreux détaillants par crainte que le gouvernement ne revienne à appliquer cette interdiction.

Le marché mondial de l’or. La valeur totale des stocks d’or commerciaux dans le monde tournent autour des 6.9 milliards de dollars soit un petit pourcentage (3.2%) de la valeur totale des marchés monétaires s’élevant à 212 milliards. La négociation journalière au LBMA et sur d’autres marchés de l’or avoisine les 173.000 millions de dollars ; ce qui équivaut à 2.5% de l’or mondial et à peine 0.8% du total des marchés financiers. Le volume de négociation de l’or face à celui des stocks de la matière première est un autre facteur positif qui peut stimuler son prix.

A lire...  Les prix de l’or vont-ils être déterminés par la Chine ?

Les facteurs négatifs qui influent sur la cotation de l’or

L’or en termes réels. La cotation de l’or sur les premiers mois de l’année se maintient aux environs des 1.111 dollars l’once avec une moyenne à long terme de 700 dollars l’once.

L’or en termes de pétrole/or. Actuellement, ce ratio a chuté pour arriver à 23.15. Il est au-dessus de sa moyenne à long terme qui est de 13.81. Etant donné un prix objectif pour le pétrole de 40 dollars le baril, le prix nominal de l’or devrait approcher de la barre des 552 dollars l’once pour que cette relation soit proche de sa moyenne à long terme.

L’or en terme de rente variable (or/S&P). Ce ratio a chuté pour arriver à 0.57 et est proche de sa moyenne à long terme qui est de 0.59. Etant donné un prix objectif pour le S&P de 2138 points, le prix nominal de l’or devrait approcher du niveau des 1261 dollars l’once pour que cette relation soit proche de sa moyenne à long terme.

A lire...  Le « Silver Fixing » du marché de l’argent de Londres fermera ses portes en aout prochain

L’or en termes de rente variable (Dow Jones/ Or). Ce ratio inversé a augmenté pour arriver à 14.94 mais est toujours au-dessous de sa valeur moyenne à long terme qui est de 20.2. Etant donné un prix objectif pour le Dow Jones Industriel aux environs des 18.500 points, le prix nominal de l’or devrait être proche de la barre des 915 dollars pour que cette relation avoisine son niveau moyen à long terme.

L’activité des Banques Centrales. Excepté l’Inde, le reste des Banques Centrales continuent de réduire leurs achats d’or y compris, dans certains cas, en vendant une partie de leurs réserves. Les récentes augmentations des cotations de l’or ont été dues à la levée de l’interdiction des importations indiennes, qui comme nous l’avons déjà mentionné, a provoqué des achats d’or de la part des détaillants par crainte que cette loi ne soit de nouveau appliquée.

La libéralisation financière de la Chine. Les quotas croissants de l’ouverture des comptes de capitaux des investisseurs financiers augmentent les alternatives disponibles pour les investisseurs chinois focalisés traditionnellement sur l’or.

En ce qui concerne l’or, il est toujours difficile de faire des prédictions compte tenu des hauts et des bas de ce métal…

Commentaires clos.