L’Allemagne perd son or ?

Les réserves d’or de l’Allemagne ont chuté de 45 tonnes au cours des dix dernières années

Les réserves d’or de l’Allemagne sont passées de 3420,6 tonnes, enregistrées à la fin du deuxième trimestre 2007 à 3375,6 tonnes enregistrées à fin mai dernier.

Cette baisse de 1,3% des réserves d’or allemandes, qui équivaut à 1 446 783 onces d’or, ne passe pas inaperçu dans un pays tenant une position dominante dans la détention d’or en tant que réserve. En effet, l’Allemagne est le deuxième pays dans le classement mondial, après les États-Unis – qui arrivent en tête de liste avec des réserves d’or estimées à 8133 tonnes – et se situe devant des institutions comme le FMI (2814) ou des pays comme l’Italie (2451), la France (2435) ou la Chine, qui déclare 1842 tonnes d’or.


De plus, la politique allemande de ces dernières années, qui cherche le rapatriement de son or dont 70% se trouvait en dehors des frontières du pays, a réglé la perception des intérêts allemands pour l’or. Au début de l’année, la banque centrale allemande a annoncé qu’elle avait presque atteint son objectif et que près de 50% de ses réserves se trouvaient déjà à l’intérieur du pays. Si l’on prend en compte la célèbre remarque du président de l’institution, Jens Weidman, qui a souligné qu’en fait, « les banques centrales peuvent créer de l’argent à partir de rien, ce qui est une chose qui surprend beaucoup de gens», et décrivant cette situation de « mystique », d’« onirique » ou même encore de « cauchemar », on peut-être frappé par le fait que l’Allemagne vend une partie de ses réserves d’or.
Dans un extrait du rapport annuel de 2016 de la banque centrale allemande figure la vente de 3045 kg (ou 100 000 onces) d’or au Gouvernement Fédéral au prix du marché. Le but de la vente est d’utiliser l’or pour frapper des pièces de monnaie.

Des annotations similaires se retrouvent pour d’autres années de cette dernière décennie, avec des ventes allant de 100 000 à 200 000 onces d’or, toujours dans le but d’émettre des pièces d’or. Et dans le rapport annuel de 2012, on peut lire que « dans le cadre de la gestion des réserves d’or, l’institution vend de petites quantités d’or chaque année » à l’Office fédéral des services centraux allemands pour « frapper des pièces en or ». Cette même année 2012, environ 4,9 tonnes d’or ont été vendues à destination du monnayage des pièces « UNESCO World Heritage – Cathédrale d’Aix-la-Chapelle» ou « German Forest – Spruce », respectivement d’une valeur de 100 et de 20 euros.

rachat Or