L’or investissement va recevoir un coup de pouce et donc voir sa valeur augmenter !

La banque islamique pourrait stimuler la demande d’investissement de l’or physique avec sa propre norme.

Les produits d’or utilisés dans la banque islamique doivent être basés sur l’or physique dans un modèle d’or alloué (soutenu à 100 % par l’or physique), avec une proposition pour les produits d’or d’investissement de se conformer aux règles de la charia de « l’Organisation de Comptabilité et d’Audit pour les Institutions Financières Islamiques » à Bahreïn, qui développe de telles normes pour la finance islamique.

Le World Gold Council (Conseil Mondial de l’Or), en collaboration avec le consultant Amanie Advisors, spécialisé dans les investissements répondant à la charia (loi islamique), et « l’Organisation de Comptabilité et d’Audit pour les Institutions Financières Islamiques » ont mis au point le « Shariah Standard on Gold » (modèle de l’or basé sur la charia) pour créer un guide répondant au point de vue de la charia sur l’utilisation de l’or dans les transactions financières et les investissements pour les institutions financières islamiques et les investisseurs privés.

Les universitaires et les chercheurs islamiques ne se sont pas encore mis d’accord pour définir si l’or est une monnaie ou une matière première et l’objectif du WGC est de faciliter le processus de consensus sur cette question qui pourrait avoir un impact significatif sur la demande d’or dans le monde islamique. La proposition du modèle de l’or basé sur la charia suggère que l’or est à la fois une matière première et une monnaie.

Si la proposition du WGC est acceptée, les institutions financières islamiques à travers le monde, qui gèrent environ 2 billions $ en actifs (deux fois le PIB de l’Espagne), pourraient stimuler la demande pour l’or physique. La réglementation de l’or pourrait également être appliquée à l’argent et à d’autres métaux précieux (platine et palladium).

Un produit avec ses caractéristiques basées sur l’or physique pourrait renforcer la demande d’investissement pour l’or puisque la plupart des acheteurs qui veulent se conformer aux règles de la charia ne peuvent investir dans l’immobilier, les obligations islamiques ou certains stocks. Par la condition d’être soutenu à 100 % dans l’or physique, les contrats à terme de l’or du Comex ne sont pas qualifiés pour répondre aux normes, à l’inverse du contrat à terme de Singapour s’il s’y conforme.

La finance islamique, qui est conforme aux règles de la charia, suit les règles du Coran et exige le partage des risques, interdisant la participation des entreprises considérées comme contraires à l’éthique comme le jeu, ainsi que le paiement des intérêts.

Il est prévu que cette norme de l’or soit achevée en 2016 et évaluée dans des marchés tels que le Maroc, Dubaï, l’Indonésie ou la Malaisie.

Proposition de monétisation de l’or et de l’argent au Pakistan et élimination du papier-monnaie.

Le Conseil de l’idéologie islamique (CII) du Pakistan a indiqué que dans le passé, l’économie était basée sur l’or et l’argent et que ces deux métaux devraient circuler à nouveau comme monnaie.

Selon le CII, le système actuel de l’économie basé sur le papier-monnaie n’est pas durable parce qu’il ne s’appuie sur rien de tangible. Dans le cadre de cette proposition, un débat sera ouvert pour introduire à nouveau l’or et l’argent comme monnaie au Pakistan.

rachat Or