La cotation de l’or à moins 1.100 dollars USD

L’or est devenu un des protagonistes de ces dernières semaines après être entré dans une spirale à la baisse qui a porté la cotation de l’or à son niveau le plus bas depuis 2010. Ceci est dû à la pression du dollar, à l’annonce de la politique monétaire de la Réserve Fédérale américaine sur la façon dont commencera à monter les taux d’intérêts aux Etats-Unis ainsi qu’au scénario qui pourrait se produire en Europe avec la crise grecque. Ainsi, la cotation de l’once d’or se trouve à 1.099 dollars USD et nombreux sont les agents du marché financier qui pensent qu’elle pourrait encore descendre sous la barrière des 1000 dollars d’ici à la fin de l’année.

Les problèmes que rencontrent le métal jaune, l’actif refuge durant une crise économique, sont ses propres fondamentaux. Ayant un excès de fourniture depuis 2009, son niveau le plus haut a été atteint en 2010 avec presque 20 millions d’onces de trop. Un scénario qui se prête à la spéculation comme le démontrent les forts mouvements de haute et de baisse de la cotation de l’or à travers les différents instruments financiers comme les ETF’s ou les Fonds cotisés.

Il est certain que les « Hedge Funds » (Fonds d’Investissement) se sont déjà positionnées et misent clairement sur la baisse de la cotation de l’or. Selon les données de Bloomberg, ces Fonds possèdent des positions à courts termes sur l’or avec 11.345 contrats à terme sur le marché de New York.

Les investisseurs s’attendent à ce que la baisse de la cotation de l’or soit plus importante. L’once a chuté pratiquement chaque jour depuis le début de juillet et tout laisse à penser qu’elle aura la plus importante baisse mensuelle depuis juin 2013. Les spéculations sur le fait que la Réserve Fédérale soit disposée à augmenter les taux d’intérêts aux Etats-Unis avant la fin de l’année est en train de provoquer l’effondrement d’un actif qui ne rapporte pas d’intérêts et qui maintient une corrélation inverse au dollar.

De plus, le fait que l’économie de Chine, un des principaux importateurs d’or du monde, soit au ralenti n’aide pas la cotation de l’or. De ce fait, le marché craint que la demande du métal précieux n’en soit affectée et engendre une surcharge en fourniture. La chute sur les marchés des valeurs chinois de cette semaine a obligé les responsables de la politique monétaire à mettre en place des mesures pour stimuler la liquidité et calmer l’état d’esprit des investisseurs.

L’or a été soumis à une grande pression de ventes dans les derniers mois face à la spéculation que la FED augmentera les taux d’intérêts en Automne pour la première fois depuis neuf ans.

Les attentes d’une augmentation des coûts de financement indiquent une tendance à la baisse de la cotation de l’or. Celui-ci sera dans une situation difficile au moment de concurrencer d’autres actifs rentables lorsque les taux d’intérêts monteront.

La force du dollar diminue celle de l’or car elle réduit l’attrait du métal jaune comme actif alternatif à la crise et surenchérit les matières premières réglées en dollars.

rachat Or