« Non » au referendum suisse pour l’augmentation des réserves d’or

Au référendum du 30 novembre 2014 pour savoir si les réserves d’or suisses devaient être augmentées de 7% à 20% du total des réserves des devises, 78% des participants Suisses ont voté contre cette proposition. Le résultat du vote n’est pas du tout une surprise à cause de l’avis, en général, défavorable qu’a reçu l’initiative de « Save Our Swiss Gold » dans les médias suisses afin de revenir à un type de « patron or » qui a été abandonné en 1999. Depuis cette date, la Banque Centrale Suisse n’avait aucune obligation de posséder de l’or physique comme partie de son portefeuille en devises dans sa balance et de réduire considérablement les réserves d’or suisses. De plus, la Banque Centrale Suisse va être obligée de baisser les taux d’intérêts à des niveaux négatifs en suivant le politique de la Banque Centrale Européenne (BCE) pour maintenir la parité entre l’euro et le franc suisse.

Selon Thomas J Jordan, président de la Banque Centrale Suisse ou SNB, si le « oui » l’avait emporté au référendum pour augmenter les réserves d’or de Suisse jusqu’à 20% du total des réserves, il aurait empêché la Banque Centrale de gérer correctement sa politique monétaire. Dans une interview dans le Wall Street Journal, il a souligné que cette initiative n’était pas nécessaire et pouvait être dangereuse car avec l’actuel régime monétaire, il n’y a pas de relation entre la stabilité des prix et le pourcentage de réserves d’or dans la balance de la SNB. Il a ajouté que le niveau des réserves d’or de la Suisse est haut comparé à d’autres Banques Centrales et que la SNB n’a pas l’intention de vendre ou d’acheter de l’or dans le futur.

Les organisateurs du référendum, le Parti du Peuple Suisse, assure que l’augmentation des réserves d’or est nécessaire car la politique de la SNB à restreindre la revalorisation du franc a fait apparaitre dans sa balance un excédent en euros qui ont été dévalués durant la crise économique. Ils ont aussi critiqué la dévaluation du franc suisse car grâce à elle, on veut aider les exportateurs suisses et l’économie suisse en général.

Ron Paul, connue pour sa position favorable au « patron or » a appuyé le référendum pour amplifier les réserves d’or suisses sur sa page web en écrivant : « les suisses apprécient le travail de leurs alleux à croire à la possession d’importantes réserves d’or, une devise respectée et un système bancaire fort et indépendant. Ils ne veulent pas voir des siècles de travail perdus par la Banque Centrale. »

rachat Or

Commentaires clos.