Vente d’or : Les USA font pression sur la Turquie

Les Etats-Unis mettent la pression à la Turquie pour qu’elle n’exporte pas son or à l’Iran. Les fonctionnaires américains sont préoccupés par le commerce de lingots d’or de la Turquie à l’Iran à travers de Dubaï qui permet à l’Iran d’exporter du gaz naturel et qui fournit une aide financière à Téhéran qui est exclu du système bancaire mondial à cause des sanctions occidentales imposées dû à son programme nucléaire.

Le commerce de lingots d’or de la Turquie à l’Iran est en train de chuter à mesure que les banques et les commerçants se montrent de plus en plus réticents à acheter de l’or pour éviter les risques dus aux sanctions.
La Turquie a une exemption de 6 mois de la part des Etats-Unis qui l’exclue d’avoir des sanctions financières contre l’Iran mais qui expire en Juillet.
« Nous allons continuer à réaliser nos ventes d’or cette année à quiconque nous le demande. Nous ne possédons aucune restriction et nous ne sommes pas liés à des limitations imposées par les autres » indiqua le Ministre de l’Economie Turque Caglayan à la presse.
“Nous pouvons diminuer la demande des exportations d’or mais ceci n’a rien à voir avec les sanctions. De toute façon, nous ne sommes pas sujets à ces sanctions jusqu’en Juillet mais il se peut qu’il y ait une diminution de la demande de la part de l’Iran » ajouta le Ministre qui cependant nia à expliquer les raisons pour lesquelles il anticipa sur le fait que la demande d’or Iranienne pourrait chuter.
La Turquie, qui est le plus important client de gaz naturel de l’Iran, continue à payer à la République Islamique d’Iran ses importations de pétrole et gaz en livres turques car les sanctions ne lui permettent pas de régler en dollars ou euros. Les Iraniens achètent de l’or en Turquie et les « messagers » ainsi nommés transportent des millions de dollars en or dans leur bagage à main à Dubaï où il est possible de vendre avec de la monnaie étrangère ou être envoyée en Iran.

Caglayan, qui dans de nombreuses occasions a assuré que le commerce de l’or de la Turquie avec l’Iran est exécuté par des entreprises privées, souligne que d’autres entreprises, y compris des sociétés américaines ou européennes, continuent leurs exportations à Téhéran. « La Turquie est en train de faire ce que lui exige les obligations internationales. Les entreprises qui imposent un embargo sur Téhéran et qui interdisent les exportations de produits à l’Iran, sont en définitive en train de lui exporter sous différentes formes » assure le Ministre de l’Economie turque.

Le département des Etats-Unis a dit en Décembre que les diplomates étaient en train de négocier avec Ankara sur le flux d’or à l’Iran après que le Senat approuverait une extension des sanctions sur le commerce avec l’Iran dans le secteur de l’énergie et de la navigation, ce qui restreindra aussi le commerce des métaux précieux.

Cette augmentation de la pression des Etats-Unis a déjà commencé à créer des conséquences problématiques sur les exportations d’or de la Turquie. Les exportations d’or de Turquie aux Emirats Arabes a été réduites de presque 2 milliards de dollars en Août dernier à quelques 400 millions pour le mois de décembre selon les dernières données officielles du commerce. D’autre part, Caglayan indiqua que la banque centrale turque Halkbank continuera ses opérations avec l’Iran et que d’autres banques turques ayant des activités aux Etats-Unis l’avaient écarté suite à la pression américaine.

rachat Or

Commentaires clos.