Le volume de vente d’Audemars Piguet a augmenté de 9%

17 février 2015

Le volume de vente d’Audemars Piguet a augmenté de 9%

L’année 2014 a été un succès pour les montres de luxe Audemars Piguet, sa facturation a atteint les 700 millions de francs suisses et son volume de ventes a augmenté de 9%.

Le fabricant suisse de montres de luxe a grandi plus rapidement que ses concurrents en 2014 mais l’entreprise familiale doit maintenant affronter la force du franc suisse.

Par contre, on pense que la croissance générale de l’industrie horlogère suisse selon la Fédération de l’Industrie Horlogère Suisse’ FH sera de seulement un chiffre. Les chiffres annuels seront publiés par cette fédération dans les débuts de mars 2015.

Jasmine Audemars, présidente de la société s’est montrée relativement sereine sur la revalorisation de la devise helvétique. « Dans l’histoire de la compagnie, nous sommes passés par beaucoup de choses et ce n’est pas la première fois que nous avons à affronter des défis ». Si les prix de nos exclusives montres de luxe doivent augmenter ou pas, c’est une question à laquelle sa présidente n’a pas répondu durant la fermeture du salon international de la Haute Joaillerie à Genève (SIHH).

La marque des montres de luxe Audemars Piguet est considérée tout comme celles de Patek Philippe et de Vacheron Constantin comme un des trois grands de l’horlogerie de luxe suisse. Elle a été fondée en 1875 par Jules Louis Audemars et Edward Piguet Auguste Le Brassus dans la vallée de Joux et depuis l’entreprise est la propriété de la famille qui a su surpasser deux guerres mondiales et plusieurs crises économiques.

« Nous sommes satisfaits du déroulement de l’année 2014 » a signalé la présidente. La raison pour laquelle elle pense qu’Audemars Piguet a obtenu les meilleurs résultats du secteur est que, contrairement à la concurrence, sa société a une présence moins prononcée sur le marché chinois.

Audemars Piguet compte 41 boutiques dans le monde entier et a le projet d’arriver aux 50. Pour éviter d’être dépendants des va-et-vient de chacun des différents marchés du monde, la compagnie continue de répartir de manière équitable ses activités de distribution et de ventes entre l’Asie, le Moyen Orient, l’Europe et l’Amérique. «  Nous espérons un meilleur accroissement sur le marché américain » assure la présidente.

Mais Audemars Piguet devra faire face aux difficultés de la force du franc suisse. « Lorsque nous avons planifié l’année 2015, les circonstances étaient très différentes de celles actuelles. Maintenant, nous devons ajuster nos calculs à la nouvelle situation et ce n’est pas très agréable ». La compagnie est économiquement solide. « Nous pouvons passer la tourmente sans avoir à limiter nos activités de recherche et de développement de nos produits » a assuré la présidente de l’exclusive marque de montres de luxe.