Rolex : la montre de luxe par essence

22 février 2013

Rolex : la montre de luxe par essence

Oyster Perpetual Date Sea-Dweller

En 1905 Hans Wilsdorf crée Rolex à Londres avec son beau-frère Alfred Davis, la société portait à l’époque le nom de Wilsdorf & Davis, les montres étaient alors fabriquées en Suisse seul pays capable de fabriquer des mouvements mécaniques suffisamment petits pour la confection de montres de poche.
Dès ses débuts Wilsdorf & Davis se spécialisent dans les montres de luxe, alors que la mode actuelle était aux montres à gousset, Wilsdrof lui choisit de créer la montre-bracelet, un projet qui nécessite des mécanismes plus petits et plus fiables, c’est la société Aegler de Bienne qui accepte de collaborer avec Wilsdorf & Davis et fournir les pièces nécessaires à leurs projets.

C’est en 1908 que Hans Wilsdorf décide de déposer la marque Rolex et ainsi il rebaptise la société en The Rolex Watch Company en 1919, il devient le seul propriétaire de la société, cette dénomination aurait été choisie pour sa simplicité à être prononcée par la plupart des pays et sa courte taille qui permettrait de tenir sur le cadran d’une montre, certains pensent que Rolex serait l’abréviation d’horlogerie d’excellence.

Oyster Perpetual Date Deep-Sea

En 1910, la marque fait appel à la Société suisse de chronométrie pour authentifier les mouvements de ses montres bracelets afin de prouver leur fiabilité et leur précision. En 1914 Rolex obtient un certificat Classe A par le « Kew Observatory » de Grande Bretagne, un certificat qui n’avait encore été obtenu que par des chronomètres militaires essentiellement utilisés par la marine. Cette même année les produits d’importation subissent une taxe de 33 % pour financer la Première Guerre mondiale, Wilsdorf s’établit alors à Geneve.

En 1920 Wilsdorf déposera le modèle Oyster, il travaillera alors sur l’un des principaux défauts des montres de cette époque : l’infiltration de l’humidité et de la poussière sous le cadran.

 

En 1926 il dépose un brevet pour un boitier à couronne vissée qui accentue l’étanchéité des montres de poignet. Hans Wilsdorf lance alors une campagne publicitaire sur les montres étanches, il installe dans les vitrines de ses magasins des aquariums remplis avec des montres Oyster. Il s’offre alors la première page du journal « Daily Mail » à l’aide de Mercedes Gleiz qui traverse la manche à la nage en 15h15, le 7 octobre 1927, avec la montre Oyster au poignet, le reste de la page est couvert par les différents modèles de montres de la marque. Cette épopée sera alors un grand coup marketing pour Rolex.

En 1928 la société crée Rolex Prince avec cadran double, qui touche rapidement au succès. Aidé par le technicien Émil Borer, en 1931, la marque lance le Rotor la première montre à mouvement perpétuel, Hans Wilsdorf ayant déposé un brevet qui lui vaudra l’exclusivité sur ce système durant 15 ans.

Oyster Perpetual Datejust (2)

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, en 1945, l’Oyster se découvre un nouveau modèle l’ « Oyster Perpetual Datejust » la première montre dans le monde à donner la date du jour. Un nouveau coup marketing alimentera le succès de la marque, le 29 mai 1953 l’expédition de Sir John Hunt atteint le sommet du mont Everest avec un prototype du modèle « explorer » au poignet, s’ensuit un nouvel exploit, cette fois la montre « Rolex Deep Sea Special » se retrouvera accrochée à l’extérieur du bathyscaphe du professeur Auguste Piccard qui atteindra 3131,80 mètres de profondeur près de l’île de Ponza dans la mer tyrrhénienne. La marque sort la montre « Milgauss » destinée aux scientifiques elle est résistante aux champs magnétiques grâce à sa cage en fer doux, puis la « GMT Master » capable d’indiquer l’heure de deux différents fuseaux horaires.

En 1959, la marque devient l’une des premières sociétés à sponsoriser des événements sportifs en sponsorisant les « 24 heures de Daytona ». Rolex confirme un nouvel exploit, le professeur Auguste Piccard testera à nouveau la fiabilité d’une montre de la société, avec le modèle 7205/0 ayant un boitier nettement renforcé, en atteignant 10 910 mètres de profondeur dans la fosse des Mariannes.

Le 6 juillet 1960 Hans Wilsdorf décède à Genève, les reines de la société seront alors remises à André Heiniger deux ans plus tard en 1962.

En 1979, le tournoi de Wimbledon choisis Rolex comme société officielle de chronométrage. Aujourd’hui encore la marque genevoise subit des contrôles rigoureux et certifie des montres d’une qualité remarquable.

Vous êtes propriétaire d’une montre Rolex ?
Nous vous la rachetons après une expertise gratuite !

Contactez nous :
Inter’Or, 132 Avenue du Maine, 75014 Paris
Tél. 01 43 21 48 45 – 01 43 35 36 77

 

Cotation Or - Visitez Interor