L’améthyste : la pierre précieuse de février

C’est l’une des pierres précieuses les plus appréciées ayant une grande tradition dans le monde de la joaillerie. Dans les temps anciens, l’améthyste était considérée comme un symbole de pouvoir, tandis que l’Église catholique offrait des bagues avec une améthyste à ses évêques comme symbole de chasteté.

L’Améthyste sur un bijou : une pierre précieuse qui ne se démode jamais

Si l’on cherche des bijoux à la mode, ceux en améthyste sont une constante. Cela est dû à plusieurs facteurs.

Tout d’abord en raison de la beauté de la pierre précieuse, mais aussi parce qu’on attribue à ce cristal des propriétés merveilleuses depuis qu’il est connu dans l’histoire.

Comment se forme la pierre précieuse améthyste?

Sa formation est magmatique, c’est-à-dire en fusion à l’intérieur de la terre. Ce fluide est riche en oxyde de fer et plus l’accumulation d’oxyde de fer dans le cristal est importante, plus sa couleur violette est intense. L’améthyste se trouve dans les entrailles de la terre depuis des millions d’années!

On la trouve le plus souvent dans les géodes, c’est-à-dire lorsque les cristaux d’améthyste se forment à l’intérieur d’une cavité qui ressemble à une caverne de cristal et dans les druses, c’est-à-dire lorsque les cristaux sont étalés le long d’une surface qui peut être plate ou incurvée mais ne forme pas de cavité.

L’Améthyste : la pierre précieuse de février

En Uruguay a été trouvée la plus grande géode d’améthyste du monde, elle a été baptisée du nom de “L’Impératrice” et a une hauteur de 3,27 mètres.

Dans l’intérieur de sa cavité peut se loger parfaitement une personne adulte. Les cristaux d’améthyste à l’intérieur de la méga-géode sont parfaits et de couleur intense, dignes d’être utilisés en bijouterie. En 2007, après avoir été soigneusement extraite, elle a été vendue pour 75 000 dollars et est aujourd’hui exposé en Australie dans le musée “Crystal Caves”.

Quelles sont les variétés de la pierre précieuse améthyste ?

La couleur de l’améthyste varie en fonction de la quantité d’oxyde de fer présente dans son réseau cristallin. La variété de couleur lilas est appelée améthyste Rose de France et celle de couleur violette intense, avec des éclats rouges et bleus à l’intérieur de la pierre est appelée sibérienne et sibérienne profonde.

Cette qualité ne se trouve pas en Sibérie (bien que l’origine du nom provienne de l’excellente qualité extraite dans cette région à la fin des années 1800).

Aujourd’hui, la qualité ” Sibérie profonde ” se trouve notamment en Uruguay, dans la région d’Artigas. Le Brésil, le Nigeria, la Zambie et l’Éthiopie possèdent également des améthystes classiques de grande qualité.

L’améthyste bicolore est un cristal de quartz dans un dégradé de couleurs allant du violet de l’améthyste au blanc du cristal de roche.

De Bolivie vient l’amatrine, également connue sous le nom de bolivianite, qui est aussi bicolore, moitié améthyste et moitié citrine, ou violet et jaune.

De l’état de Rio Grande do Sul au Brésil provient l’améthyste verte connue sous le nom de prasiolite, avec sa délicieuse couleur vert pomme, très convoitée pour sa transparence et sa clarté.

Récemment, une améthyste verte a été trouvée dans la région d’Artigas, en Uruguay, qui est connue sur le marché sous le nom d’améthyste verte espoir.

Un célèbre et éblouissant bijou en améthyste

L’un des bijoux en améthyste les plus célèbres au monde a été conçu par Cartier dans un collier pour Wallis, duchesse de Windsor, connue dans le monde entier pour son mariage avec Édouard VIII, roi du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord et empereur des Indes, qui a abdiqué pour épouser la duchesse.

Ce collier comporte 29 énormes améthystes du Brésil, réparties sur près de trois brins d’un collier ras du cou. L’améthyste centrale est de grand volume et de grande présence. Il alterne avec d’innombrables perles de turquoise serties d’or.

Il est considéré comme l’une des réalisations les plus impressionnantes de la joaillerie du XXe siècle. Il est aujourd’hui exposé au musée Thyssen-Bornemisza.

Revenir en haut de page