Des achats d’or de plus de 30 tonnes en août par les banques centrales

vendre bijoux or

La demande d’or du secteur officiel reste saine en 2021. En août dernier, pas moins de sept banques centrales ont augmenté leurs réserves d’or de plus de 30 tonnes au total, tandis que quatre banques centrales ont vendu près de 10 tonnes.

achat or

Le secteur officiel a continué à être un acheteur net en août dernier, avec un solde positif net de 21,1 tonnes d’or. Ce chiffre est toutefois inférieur de 26 % à celui de juillet (28,8 tonnes).

Selon la dernière liste publiée récemment par le World Gold Council, avec des données du Fonds monétaire international (FMI), sept banques centrales ont augmenté leurs réserves d’or en août, tandis que quatre seulement les ont réduites.

Des achats d’or importants en aout

En l’absence de transactions majeures au cours du mois, le plus gros achat a été effectué par la Reserve Bank of India, qui a acquis 12,9 tonnes d’or. La Reserve Bank of India possède un total de 724,1 tonnes de ce métal précieux, ce qui représente 6,6 % de ses réserves stratégiques.

La Banque centrale de la République d’Ouzbékistan a augmenté ses réserves de 8,7 tonnes pour atteindre 375,1 tonnes, ce qui représente 61,7 % des réserves totales du pays.

La troisième transaction du mois en termes de volume a été l’achat par la Banque nationale du Kazakhstan de 5,3 tonnes d’or. La banque kazakhe a accumulé 392,7 tonnes d’or en août, ce qui représente 62,2 % de ses réserves stratégiques.

A lire...  La grande escroquerie de l’or aux Etats-Unis conduit le monde à la faillite...

Un autre acheteur mensuel régulier d’or, la Banque centrale de la République de Turquie, a cette fois ajouté 2,8 tonnes d’or à ses réserves, les portant à 414,5 tonnes, ce qui équivaut à 24,2 % du total de ses réserves de change.

Les trois autres achats étaient inférieurs à une tonne : les Philippines ont acheté 0,7 tonne, pour un total de 156,8 tonnes ; la Serbie a acheté 0,4 tonne et dispose de 36,8 tonnes ; et l’Irak a ajouté 0,1 tonne à ses réserves, qui s’élèvent à 96,4 tonnes.

Quelles sont les ventes d’or ?

Du côté des ventes, seules quatre transactions ont été enregistrées en août. La plus importante a été réalisée par la Banque nationale de la République kirghize, qui a vendu 8,5 tonnes d’or, ne lui laissant que 7,6 tonnes.

Le Qatar a liquidé une tonne, conservant 56,7 tonnes ; les Émirats arabes unis ont vendu 0,2 tonne, conservant 55,1 tonnes et la République tchèque a cédé 0,1 tonne, conservant 9,8 tonnes.

Un cas curieux est représenté par la banque centrale du Pérou, qui figure sur la liste avec 34,7 tonnes d’or, après en avoir été absente depuis le tableau du World Gold Council publié en avril dernier, avec les données de février.

A lire...  Achat or : de nouveaux acheteurs apparaissent après la chute de la cotation de l’or

Cette absence peut être due au fait que pendant les mois d’élection présidentielle, la banque n’a pas déclaré ses réserves d’or au FMI, dont le World Gold Council utilise les données pour compiler son rapport mensuel.

Des achats d’or au ralenti comparé au 1er semestre

Le rythme des achats d’or par le secteur officiel a ralenti par rapport au premier semestre de l’année, où il s’élevait à plus de 330 tonnes, soit près de 40 % de plus que la moyenne des premiers semestres des dernières années.

Le Conseil mondial attribue ce ralentissement à l’absence d’importantes opérations d’achat comme celles effectuées au cours du premier semestre par des banques centrales telles que celles de Thaïlande, de Hongrie ou du Brésil.

Quoi qu’il en soit, le sentiment des banques centrales à l’égard de l’or n’a pas changé, car elles continuent de s’en servir comme actif de réserve et comme élément de diversification. Cependant, le montant plus faible des transactions pourrait affecter le bilan global à la fin de l’année.

vendre bijoux or

Commentaires clos.