Le prix de l’or au-dessus de 1 900 dollars l’once pour le reste de l’année

vendre bijoux or

Les perspectives de l’or pour les trimestres restants de 2022 semblent très positives. Le métal restera au-dessus de 1 900 dollars l’once jusqu’à la fin de l’année, grâce à la demande du secteur de la bijouterie, à l’augmentation des investissements dans les ETF en or et aux achats des banques centrales.

Lors d’une récente conférence en ligne organisée par S&P Global Market Intelligence, les analystes ont parié que l’or resterait au-dessus de 1900 dollars l’once pour le reste de l’année. La demande de métal de la part des secteurs de la bijouterie, de l’investissement ETF et du secteur officiel sera cruciale pour que le métal maintienne le niveau élevé atteint au cours des premiers mois de cette année.

prix or 2022

prix or 2022

Un prix de l’or stationnaire pour 2022

Les facteurs clés pour le métal précieux resteront l’invasion de l’Ukraine par la Russie, l’inflation élevée, les inquiétudes concernant la croissance économique et les prochaines hausses de taux des principales banques centrales.

L’économie mondiale et les marchés du crédit sont actuellement confrontés à des facteurs défavorables découlant du conflit entre la Russie et l’Ukraine, de la montée des pressions inflationnistes, des prochaines hausses des taux d’intérêt et de la menace récurrente de la pandémie ont déclaré les experts qui ont estimé la croissance du PIB mondial à 3,6 % cette année.

A lire...  Achat or : La crise bancaire à Chypre stimulera l'or de placement

Un tel environnement implique que le prix de l’or restera ferme au cours des prochains trimestres. Leur prévision du prix de l’or semble très positive à court et moyen terme, restant au-dessus de la barrière des 1 900 $/oz grâce à l’incertitude géopolitique et macroéconomique.

Une baisse du prix de l’or d’ici la fin de l’année

D’ici la fin de l’année, cependant, un facteur susceptible de nuire à l’or commencera à être pertinent : la hausse des taux d’intérêt, qui pourrait exercer une pression à la baisse sur le prix du métal, jusqu’à 1 825 dollars l’once.

En ce qui concerne les banques centrales, il faut s’attendre à ce qu’elles augmentent les taux d’intérêt pour contrôler l’inflation. Et ils pensent que les prix vont commencer à baisser jusqu’à environ 1 825 dollars l’once vers la fin de cette année.

L’augmentation de la demande d’or depuis le début de l’année est en grande partie liée à l’idée que le métal précieux constitue une protection contre l’inflation, qui a atteint en mars 2022 8,5 % par an aux États-Unis, son niveau le plus élevé depuis 1981.

A lire...  Achat de pièces en or : tendance ?

Une augmentation de la demande d’or

Toujours selon les analystes, une grande partie de cette demande accrue provient du secteur de la bijouterie, des investissements de l’ETF et des banques centrales.

Après avoir atteint un sommet de 2 052 $ l’once cette année, les contrats à terme du Comex pour livraison en juin s’échangeaient à 1 945 $. Les tensions géopolitiques actuelles et l’inflation continuent de convaincre les investisseurs de conserver leurs positions existantes sur l’or.

On estime également que la production du métal précieux issu de l’exploitation minière devrait augmenter de 5,8 % cette année par rapport à 2021, l’Australie dépassant la Chine comme premier producteur mondial et la Russie prenant la troisième place.

Les budgets d’exploration des sociétés minières devraient augmenter de 42 % en glissement annuel en 2022 pour atteindre 6,2 milliards de dollars, dépassant ainsi les niveaux pré-pandémiques.

Cela représente un retour à des niveaux qui n’ont pas été vus depuis 2013, lorsque la dernière crise des matières premières a frappé, soulignent les analystes.

Cette année, les coûts totaux en espèces de l’activité minière aurifère devraient augmenter de 10 % pour atteindre plus de 900 dollars l’once, en raison de la hausse des prix du pétrole brut, de l’énergie et des matières premières.

vendre bijoux or

Commentaires clos.