Le contrôle des ventes et achats d’or par le « Shanghai Gold Exchange » de Chine

La structure actuelle du marché chinois de l’or et sa relation avec le « Shanghai Gold Exchange » a été créée par la Banque Centrale de Chine avec les objectifs suivants : comptabiliser et superviser la qualité de l’or négocié sur le marché des grossistes, contrôler les ventes et les achats d’or et fournir un accès direct au marché de l’or aux personnes intéressées.

Dans quel but a t-il été créé ?

Le système du SGE a été lancé en 2002 pour stimuler la population à l’achat d’or physique et développer le marché de l’or chinois et ainsi soutenir l’internalisation du yuan. Mais le marché n’a pas changé d’un seul coup. Avant 2002, la Banque Centrale de Chine avait le monopole du commerce de l’or et de l’argent dans ce pays. Les intéressés étaient seulement autorisés à acheter des bijoux dans les boutiques désignées à cet effet. La lente libéralisation du SGE a atteint son apogée lorsqu’on a permis aux individus d’investir en or en 2004. En 2007, le marché de l’or fonctionnait comme prévu et les demandes d’achats d’or ont pu être satisfaites dans leur totalité par le SGE. La quantité d’or retirée des stocks du SGE a été de 363.194 tonnes. Si nous le comparons à l’année antérieure, l’augmentation a été de 48.2%.

Il existe des règles basiques pour réussir cette autosuffisance qui compliquent un peu plus la mécanique du marché.

15 banques ont la permission du commerce de l’or en Chine

L’or physique importé pour le marché de l’or intérieur chinois peut seulement être réalisé grâce à une des banques qui possèdent un certificat spécifique pour l’importation d’or et qui est concédé par la Banque Centrale de Chine. Actuellement, 15 banques ont la permission d’opérer. Ces banques doivent solliciter l’approbation des autorités pour chaque nouvelle opération. L’exportation d’or physique depuis le marché intérieur chinois est interdite.

L’or physique importé doit passer premièrement par le SGE avant d’entrer sur le marché intérieur chinois et doit ensuite respecter quelques spécifications de poids et de pureté. Une fois accepté, l’or peut être commercialisé sur le marché intérieur. Ces achats d’or sont exempts de TVA.

La « Chinese Mint » (la Maison de la Monnaie) a aussi l’autorisation pour exporter des monnaies (Panda d’or par exemple). Les particuliers peuvent importer et exporter officiellement jusqu’à 50 grammes d’or lorsqu’ils voyagent à l’étranger. Cette norme est appliquée de manière très laxiste dans le cas des importations et beaucoup de Chinois continentaux visitent Hong Kong pour acheter des bijoux et les ramener à la maison.

La joaillerie sur le continent chinois est grevée d’impôts de 17.5% de valeur ajoutée et 5% sur la consommation tandis que la joaillerie d’or de Hong Kong est exempte de toute taxe. De ce fait, de nombreux voyages spécifiques sont organisés pour des achats d’or en joaillerie.

La moitié de tous les achats d’or en bijoux de Hong Kong correspond à des chinois continentaux et certains conservent leurs achats d’or dans des coffres forts à Hong Kong. Ils sont donc occultes aux yeux des autorités.

rachat Or

Commentaires clos.