La « Bank of China » sera le huitième membre pour la fixation de la cotation de l’or à Londres

Une des banques commerciales les plus grandes de Chine, la « Bank of China » s’unira aux sept autres banques pour fixer la cotation de l’or physique de référence du monde entier sur la plateforme électronique de Londres. Celle-ci fait partie du nouveau « Gold Fixing » qui a été mis en place par la « London Bullion Market Association » (LBMA) en mars 2015.

La Bank of China sera la huitième banque au côté de Goldman Sachs, les banques UBS, Barclays, HSBC, la Bank of Nova Scotia, la Société Générale et JP Morgan pour fixer la cotation de l’or physique de Londres géré par la « ICE Benchmark Administration ».  Après le lancement du nouveau système en mars, de nombreux espoirs ont été formés pour qu’une des trois banques chinoises fassent partie de ce cercle fermé. Au début, la nouvelle annonçant que seulement des banques occidentales étaient acceptées dans cette association pour fixer la cotation du prix de l’or à Londres avait créé la surprise sur les marchés financiers.

A lire...  Comment identifier les poinçons en argent sur une ménagère ancienne?

La Bank of China s’est unie à la LBMA en 1987 et s’est impliquée dans la négociation et le commerce de l’or de Londres depuis plus de quarante ans.

La cotation de l’or à Londres est le prix de référence sur le marché physique pour tous les producteurs miniers, les consommateurs et les investisseurs du monde entier pour négocier l’or.

Comme vous le savez déjà, la Chine est le second plus important consommateur d’or derrière l’Inde et est actuellement le premier plus important producteur minier d’or du monde entier.

Le « Shanghai Gold Exchange » (SGE) de Chine est aussi en train de créer son propre prix de référence de l’or physique pour la fin de l’année 2015. Cet objectif fait partie de sa stratégie pour internationaliser le Yuan et concurrencer la fixation de la cotation de l’or de Londres. De plus, son projet est entouré de mystère sur le fait de savoir quelles sont ses véritables réserves d’or officielles chinoises.

A lire...  Les achats d’or en augmentation pour la première fois depuis février

Le système du SGE a été lancé en 2002 pour stimuler la population à l’achat d’or physique et développer le marché chinois dans le but de soutenir l’internalisation du Yuan mais ce marché n’a pas évolué aussi rapidement que prévu. Avant 2002, la banque centrale de Chine avait le monopole dans le commerce de l’or et de l’argent métal dans le pays. Seuls, les intéressés avaient la permission d’acheter des bijoux dans des boutiques désignées à cet effet. La lente libéralisation du SGE a atteint son sommet lorsqu’on a permis aux intéressés en 2004 d’investir en or. En 2007, le marché de l’or fonctionnait comme prévu et les demandes d’or des acheteurs ont pu être satisfaites en totalité par le SGE. La quantité d’or retiré des coffres-forts du SGE a été de 363.194 tonnes. En comparaison avec l’année précédente, l’augmentation a été de 48.02%. Avant 2007, le SGE était incapable de couvrir la demande.

rachat Or

Commentaires clos.