Et la Chine vint au secours de l’Or financier

L’un des marchés haussiers de l’Or les plus sauvages et les plus bouleversants de l’histoire est sur le point de s’étendre

Aujourd’hui, si vous voulez savoir vers quelle direction sont dirigés les marchés financiers, il n’y a pas plus besoin d’observer l’économie des États-Unis. Et même s’il en existait, cela n’aurait pas réellement d’importance car aujourd’hui, l’économie américaine n’est plus l’économie la plus importante à surveiller. Cet honneur est passé à la Chine, dont l’impact sur la croissance mondiale a dépassé celui des États-Unis. Et le principal indicateur, même s’il est loin d’être sans faille, pour prédire l’économie chinoise n’est pas un stock individuel. Au contraire, il s’agit de l’or, suivi de près par l’argent.
Au cours de la dernière décennie, le moindre signe de problème en Chine a mis les marchés financiers à cran. Au début de l’année 2016, la monnaie chinoise et le marché boursier étaient quasiment en chute libre, et les marchés américains ont vécu le pire en janvier. Mais quand le prix de l’or a commencé à augmenter brusquement avant la moindre preuve que la Chine se portait mieux, c’était le signe qu’elle se redresserait. Cela a également contrecarré l’indicateur « Effet janvier », qui dit que, quand janvier se passe bien, le reste de l’année se passe bien.

Plus récemment, à la suite de l’élection surprise de Donald Trump, le stock des États-Unis a grimpé en flèche tandis que l’or s’est déprécié.

Ici, le marché de l’or a trop pris au mot Trump et a supposé que la Chine était trop vulnérable pour qu’on la juge manipulatrice de devises, avec des tarifs élevés sur un bon nombre de ses exportations. Anticipant les dommages potentiels, l’or est tombé d’environ 15% en six semaines. C’est assez révélateur qu’une grande partie de cette baisse soit survenue juste après que Trump ait parlé au téléphone avec le président de Taiwan. Si une telle conversation avait eu lieu dans les années 1990 voire avant, l’or aurait probablement rallié parce qu’il aurait été considéré comme un refuge sûr protégeant les investisseurs contre les répercussions du trouble des relations entre les deux grandes puissances, États-Unis et URSS.
Mais dans le monde d’aujourd’hui, les mouvements de l’or, plutôt que de refléter principalement le besoin d’un havre de sécurité, reflètent principalement les perspectives pour la Chine. Une autre preuve de ce changement est la hausse des stocks et de l’or qui a suivi juste après la conversation entre le président Xi et le président Trump dans laquelle Trump a affirmé un engagement pour une politique d’une seule Chine.

Nous achetons votre Or au meilleur prix ici

Alors pourquoi l’or et la Chine sont-ils si étroitement liés ?

Ce n’est pas par quelque lien que ce soit entre les deux conditions économiques qui ont longtemps été les meilleures amies de l’or : l’inflation d’une part et la déflation d’autre part. Après tout, une Chine forte n’a jamais conduit à l’inflation. Au début de ce siècle, nous avons eu un gros essor dans les matières premières, et même si vous pouvez affirmer que l’or est en corrélation avec les matières premières, nous avons eu 15 ans d’inflation très faible et un prix de l’or qui a augmenté de 250%. Nous n’avons pas non plus eu la déflation. Nous nous en sommes rapprochés, mais mis à part le Japon, toutes les grandes économies ont assez bien évité les fluctuations négatives des prix.
Au contraire, la dynamique Chine-or découle du fait que la Chine ne croit pas à la monnaie fiduciaire et surtout ne fait pas confiance au dollar en tant que base d’un système monétaire. Elle fait confiance à l’or, qui est une menace majeure pour le dollar. En effet, il existe un conflit entre le dollar et l’or. La Banque des Règlements Internationaux (BRI), une institution fidèle à l’Occident, en a montré un exemple lorsqu’on a découvert qu’elle se trouvait derrière la grande correction de l’or en 2013. C’était l’année où la BRI, qui est la banque centrale des banques centrales, exclut l’or en tant qu’actif sur lequel les banques pouvaient compter pour constituer une partie de leur liquidité requise – une décision fourbe sans précédent puisque l’or avait si largement surperformé les actifs, que la BRI considéra être suffisamment liquides. Cela fut suivi par une nouvelle dégradation de l’or lorsque les banques chypriotes se heurtèrent à des difficultés et durent augmenter le papier-monnaie en vendant leur or. L’effet fut de reléguer l’or à une monnaie de second rang qui, temporairement, fut rendu incapable de rivaliser avec le dollar.

Mais la Chine est venue au secours de l’or

Alors que la croissance de la Chine n’est plus à deux chiffres, elle continue à avancer beaucoup plus rapidement que n’importe quelle autre grande économie. Plus important encore, la Chine est le centre économique de l’Est, qui englobe entre autres l’Eurasie. Tant que la Chine maintiendra le cap, l’or est destiné à devenir le centre d’un nouveau système monétaire et, en conséquence, suivra un chemin ascendant et plus prolongé que presque tous les autres actifs financiers.
Depuis la fin 2001, l’économie la plus performante au monde fut la Chine, et l’atout le plus performant fut l’or. Donc oui, l’or est le General Motors d’aujourd’hui et bien plus encore. C’est un indicateur du type d’économie que suivra le monde et de la durabilité des gains extraordinaires de la Chine. Si vous croyez, comme moi, que la Chine continuera à laisser l’Occident sur le bord de la route, il serait grand temps que vous possédiez de l’or (et/ou de l’argent). Mais voici un bonus majeur : même si vous pensez que la Chine finira par tomber, vous devriez tout de même posséder de l’or. Une Chine en ruine serait probablement l’un des évènements les plus déflationnistes de l’histoire du monde, et les livres d’histoire montrent clairement que l’or et la déflation sont exceptionnellement proches.
* Réserve en numéraire (d’un état, d’un établissement financier) ; quantité de monnaie disponible à un moment donné.

rachat Or

Commentaires clos.