Achat de lingots d’or fondus et frappés (partie II)

Les achat de lingots d'or de fonte

Il existe tout un processus avant l'achat de lingots d'or que nous allons expliquer ci-après. Pour fondre de petits lingots d’or avec la pureté requise et ayant des poids spécifiques inférieurs à un kilogramme, on utilise une grenaille et/ou de petites planches d’or coupées en bandes fines.

L’or est placé sur une balance et est pesé jusqu’à parvenir à la quantité nécessaire. Avant de le peser, l’or se trouve dans un creuset ou dans un moule ; tout dépend de la méthode de fabrication choisie.

En général, le poids de l’or pèse un peu plus que la quantité nécessaire pour le lingot d’or afin de compenser la perte d’or dans le procédé de fabrication comme par exemple, la vaporisation restant dans le creuset, garantissant ainsi que le poids final des lingots d’or ne soit pas inférieur à l’indication gravée sur ceux-ci.

Bien que la majorité des lingots d’or soient fondus avec un poids spécifique, certains pays les fabriquent avec des poids approximatifs ou variables.

Méthode traditionnelle pour la fonte de lingots d’or

L’or est placé dans un creuset adapté au volume de l’or. Le creuset est ensuite mis dans un four à induction à une température contrôlée d’environ 1200°C. Si la température est trop élevée, des pertes d’or peuvent se produire et si elle est trop basse, la superficie peut se solidifier prématurément et se répercuter sur l’apparence du lingot d’or.

A lire...  Achat lingots d’or : connaitre leurs différents poids

Le temps de fusion dépend des fours utilisés. Un four à induction à fréquence électromagnétique, fond l’or en peu de minutes. Un four à résistance qui irradie la chaleur, fond l’or plus lentement.

A la seconde étape, l’or fondu est versé rapidement sans en répandre, dans un moule approprié (généralement en fer fondu) qui a été préalablement préchauffé et qui a été revêtu avec de la fumée de carbone ou du graphite.

Dans le cas d’un préchauffage excessif, le revêtement du moule peut s’évaporer ou bruler et peuvent apparaitre, a posteriori, de petites déchets inesthétiques à la superficie du lingot. Pendant le transvasement de l’or, une flamme de gaz douce est dirigée (entre 800 et 900°C) vers le moule pour que la superficie supérieure du lingot se solidifie.  Cela garantie non seulement que la superficie soit lisse en apparence mais aussi qu’aucun type de contaminant résiduel brule durant le renversement de l’or.

Comme dans le procédé de fabrication de nombreux grands lingots d’or, le moule s’incline pour que le lingot glisse dans un réservoir d’eau pour son rapide refroidissement. Le lingot d’or est ensuite retiré de l’eau et est placé sur une table pour son nettoyage et sa pesée.

A lire...  L’achat de lingots d’or Tola d’Inde

Si le lingot d’or pèse plus que le poids requis, l’excès d’or est éliminé en le polissant et si le poids est inférieur, le lingot est refusé et il est refondu.

Poinçons et marquages

Les lingots d’or certifiés sont gravés avec un numéro de série, le sceau du raffineur, leur pureté, leur poids et l’année de fabrication.

En général, une presse hydraulique applique sur le lingot toutes les indications en même temps. Les marques et poinçons peuvent aussi être gravés manuellement en martelant chaque lingot.

Le numéro de série est généralement appliqué en plaçant les lingots dans une machine qui les poinçonne avec un numéro séquentiel.

L’analyse déterminant la pureté des métaux précieux

Les procédés de certification du poids et de la pureté avant et après la fabrication peuvent varier suivant les différentes raffineries. En principe, l’or utilisé sous forme de planches coupées, a été testé avant la fabrication des lingots. Les lingots sont vérifiés en les sélectionnant au hasard.

Commentaires clos.