Vendre son or : quelques astuces…

Quelques astuces pour bien vendre son or

Vous avez certainement vu une des ces annonces publicitaires oú un personnage fort sympathique vous incite à vendre vos bijoux ou pièces d’or…
Mais, au fait, sauriez-vous faire la différence entre les bureaux d’achat d’or sérieux et les opportunistes ?

Portée par la croissance de pays forts consommateurs d’or (l’Inde en particulier, la Chine) et la nécessité d’avoir une valeur refuge quand les banques mondiales font tout pour sauver leurs monnaies, la demande en or croît tous les jours fortement.
La demande provient aussi bien des investisseurs qui se rabattent sur l’or par ces temps de crise comme de l’industrie (forte utilisatrice du métal précieux dans la technologie) ainsi que des particuliers. En face de cela, l’offre qui provient de trois sources principales (les mines d’or, le recyclage et les ventes de lingots des banques centrales) se réduit. Tenez pour exemple, les conflits sociaux larvés en Afrique du Sud ayant entrainés de nombreux morts qui ont réduit depuis quelques mois les quantités d’or et de platine extraites. Conséquence immédiate : le prix décolle.

Résultat : les vendeurs d’objets en or (pièces, bijoux voire même les débris d’or…) sont très recherchés !

Alors, est-ce le moment de céder vos bijoux de famille qui ne vous plaisent plus ou qui sont abîmés ?

Bien sûr, le cours de l’or étant fluctuant, vous n’avez pas la garantie absolue de vendre au bon moment. S’il grimpe encore, vous auriez dû patienter. Mais s’il commence à prendre la pente fléchissante, vous aurez fait la bonne affaire en l’ayant vendu avant la baisse… Difficile de vous donner le bon tempo !

La question sempiternelle : comment estimer la valeur de votre bijou ?

Procédez par étapes :

a.
Si vous l’avez acheté en France, il devrait avoir un poinçon visible (vous le trouverez avec une simple loupe). Par exemple, s’il s’agit d’or à 750/1000 (750‰) (celui que l’on dénomine 18 carats) doit avoir un poinçon avec une tête d’aigle.
b. Si c’est de l’or à 585 ‰ ( de l’or à 14 carats), le poinçon est une coquille
c. Pour l’or de 9 carats (375 ‰), vous devriez trouver un trèfle comme poinçon.

La plupart des bijoux sont en 18 carats donc 750‰ d’or et 250 %° d’autres métaux qui sont présents dans l’alliage pour rendre l’ensemble plus dur.

Si vous ne trouvez pas de poinçon dans votre objet en or, pas de panique ! Ce n’est ni un faux ni du “plaqué or”… sauf si vous avez un poinçon carré qui est celui du plaqué or !
Néanmoins, avant toute chose, demandez une expertise à un professionnel sérieux. Il frottera délicatement une petite partie de votre objet – pour évaluer sa teneur en or – sur une pierre de touche, non abrasive (n’ayez crainte pour votre or…) puis versera une goutte d’acide (il y a de l’acide pour l’or 9 carat, 14 ou 18 carats, etc..) sur la trace laissée par le frottement de cet or sur la pierre.

Comment trouver l’acheteur le plus généreux pour votre bijou en or ?

Evidemment, vous voulez tirer le meilleur parti de cet objet en or et obtenir un maximum d’euros dans cet échange. Si votre bijou comporte des pierres précieuses, évitez de l’envoyer par correspondance  : trouvez un professionnel établi depuis de nombreuses années car lui saura faire la part des choses et saura évaluer votre bijou en tant que tel et non uniquement valoriser l’or qu’il contient. Un beau bijou mérite une seconde vie, pas uniquement d’être repris pour son poids en or.

S’il y a un unique conseil à retenir à la lecture de cet article, c’est : “allez voir un professionnel établi depuis quelques lustres, un vrai bureau d’achat ayant des experts et pas un opportuniste qui n’a pas de connaissance dans le bijou et ne saura pas prendre en considération le travail du joailler et des pierres, si ce n’est uniquement pour le poids en or.”

Dernière astuce mais qui peut faire la différence :
N’hésitez pas à venir sur Paris vendre votre or car la concurrence entre acheteurs étant aigüe, leurs marges commerciales sont plus raisonnables.
Conséquence : un meilleur prix pour vous !

Nos sources : Bureau d’achat d’or : interor.fr (Paris, 75014)

BON A SAVOIR :
N’oubliez pas que le commerçant sérieux vous réclamera une pièce d’identité et vous remettra une facture d’achat. Le règlement de votre vente s’effectuera par chèque ou par virement bancaire, le paiement en espèces étant interdit depuis le 1er août 2011 (article L. 112-6 du Code monétaire et financier).

A propos de la taxe fiscale de 10,5% en faveur de l’état :
Certains sites d’achat d’or en ligne ayant leur siège social à l’étranger ou dans des paradis fiscaux (vous savez, ces îles britaniques, par exemple…) risquent de vous placer dans une situation délicate, en claire infraction fiscale quand ils vous achètent votre or car vous, le vendeur d’or, êtes tenu de déclarer cette vente (déclaration réalisée par le bureau d’achat français pour vous , lors de la remise de la facture).

Comprendre la prime sur le prix au comptant

rachat Or

Laisser un commentaire