Et si l’or provenait de cataclysmes cosmiques ?

Les scientifiques continuent à se casser la tête… Selon leurs dernières données, l’or se trouvant dans la terre (y compris dans le reste de l’univers) provient de séries de cataclysmes cosmiques qui, concrètement, se sont formés dans un processus de formation de trous noirs et suite à une collision d’étoiles. Difficile à imaginer n’est-ce-pas !

Il y a six semaines, une explosion de rayons gamma de courte durée (moins d’une seconde) a été détectée. C’est un des procédés qui dégage le plus d’énergie et qui est observable dans l’univers. Bien sûr tous les télescopes les plus avancés du monde se concentrèrent sur cette partie du ciel car les scientifiques voulaient connaître le pourquoi du comment de cette explosion. Les premiers appareils à se concentrer sur l’objectif furent les telescopes Magellan au Chili et ensuite le télescope spatial Hubble qui observèrent les restes de lumière visible et même celle infrarouge de cette explosion. Cette fois-ci la chance était au rendez-vous car jusqu’à présent, ces observations, qui sont les plus difficiles à apercevoir, confirment l’hypothèse que ces explosions de rayons gamma proviennent de la collision d’étoiles de neutrons, selon les dires des scientifiques du Centre Astro-physique Harvard Smithsonian. La lueur éclatante observable durant les jours suivants indiqua que là-haut dans l’univers, des quantités substantielles d’éléments chimiques lourds se créèrent y compris de l’or à cause d’une désintégration radioactive.

L’or est rare sur la terre malgré les 80% de réserves non encore extraites mais l’est aussi dans l’univers. Finalement, l’hypothèse datant d’une vingtaine d’années qui situait l’origine de l’or (et beaucoup d’autres éléments lourds) dans les explosions stellaires connues sous le nom de supernovas n’était pas vraiment fondée. Précisément, les supernovas surgissent des étoiles de neutrons très denses et très petites. Si deux étoiles de neutrons se collisionnent et qu’il se forme, comme on le pense, un trou noir, on peut donc dire que des rayons et des éclairs se produisent dans ce processus.

« Nous avons calculé que la matière éjectée après la collision, est approximativement équivalente à 1% de la masse du soleil et que la quantité d’or dans celle-ci est jusqu’à 10 fois la masse de la lune ; ce qui nous donne une valeur de marché actuelle de 1 suivi de 28 zéros en dollars » expliqua en plaisantant Edo Berger, qui a dirigé la recherche. Il assure que ce mécanisme (des explosions de ce type se produisent toutes les centaines de milliers d’années dans une galaxie) peut justifier la formation de tout l’or de l’univers bien qu’il n’écarte pas que les supernovas soit à l’origine d’une petite partie.

La récente collision se produisit dans une galaxie similaire à la voie lactée mais située plus loin encore. L’éclat de l’explosion dépassa pendant quelques instants l’éclat totale de la galaxie. Curieusement, le mot « or » ne fut pas cité dans l’article sur le sujet que publièrent Berger et ses collègues dans le magazine The Astrophysical Journal Letters dans lequel ils soutiennent qu’ils ont trouvé la preuve que les explosions courtes de rayons gamma sont dues à des explosions stellaires.

rachat Or

Commentaires clos.