Achat or : comment vérifier la qualité de l’or

Comme toujours la connaissance est la clé pour savoir si l’on achète un objet de valeur ou pas. Il est aussi important de réaliser un achat d’or à des commerçants de bonne réputation, ayant de l’expérience et qui aient un panel de services à proposer à leurs clients.

Pour s’informer sur la réputation d’un commerçant, il faut savoir premièrement ce que vous souhaitez acheter, comprendre l’offre (type de monnaies, lingots disponibles et les prix), discuter avec d’autres acheteurs qui ont eu de bonnes ou de mauvaises expériences sur leur achat d’or et parler directement avec de nombreux commerçants de métaux précieux pour comprendre leur philosophie de travail et leurs produits.

L’or a une couleur unique et est un des métaux les plus denses. Normalement une fausse monnaie en or est soit d’une taille plus grande soit est plus lourde ou les deux.

Il existe une ancienne méthode pour vérifier l’authenticité d’une monnaie en or est de la mordre. L’or est un métal mou et s’il est mélangé avec un métal basique, il sera plus dur. De ce fait, cela peut se vérifier en mordant la pièce doucement. Cependant, cette méthode rustique n’est pas une garantie.

Pour l’investisseur particulier, le plus important est de connaitre ses besoins d’investissement pour acheter et investir dans les monnaies ou les lingots d’or. Les caractéristiques basiques importantes à connaitre sont le tirage, l’année d’émission, les dimensions, le design de la monnaie ou du lingot, le contenu en or fin ou pureté et le type d’alliage (si c’est du cuivre ou de l’argent, la couleur de la pièce sera différente). En général, les monnaies en or sont difficiles à falsifier et en connaissant les caractéristiques techniques d’une pièce, cela est suffisant.

Certaines personnes utilisent des imans pour vérifier un objet en or. Si la monnaie ou le lingot en or reste collée à l’iman, il est certain que l’objet n’est pas en or. S’il y a seulement une petite attraction magnétique, il peut être en or.

Pour vérifier le poids, il est recommandé d’utiliser une bascule électronique de qualité qui donne le poids avec des décimales et pour mesurer les dimensions, un mesureur électronique qui indique aussi les décimales. Il est très difficile de falsifier une monnaie ou un lingot d’or sans qu’un test de poids et de dimensions ne révèlent aussitôt qu’il s’agit d’une falsification. La raison est que l’or est un des métaux les plus denses (densité= masse/volume). La densité de l’or de 24 carats (99.9% de pureté) est de 19.3 grammes/cm3.

Le concept de densité a été inventé il y a 2200 ans par le philosophe grec Archimède pour vérifier l’or faux ou impur. Le plomb est moins dense que l’or et quand on le mélange à ce dernier, la densité de l’alliage diminue. Archimède avait utilisé cette donnée pour dénoncer un forgeron qui voulait le tromper. Le plomb est très dense, pas cher et facile à travailler avec son point de fusion bas mais il est moins dense que l’or.

La falsification d’une pièce Souverain faite avec de l’or et du plomb ayant la même épaisseur et le même diamètre que celle réelle serait 35% plus légère que l’authentique.

Presque tous les métaux sont moins denses que l’or. Ceux qui sont plus denses sont plus chers que l’or. Il y a 100 ans, le platine était moins couteux que l’or et était utilisé pour falsifier des monnaies en or. Mais depuis plusieurs années, il est devenu plus cher que l’or.

Certains analystes commentent que les falsificateurs de notre époque utilisent du tungstène. Ils couvrent un noyau de tungstène avec une fine couche d’or. Le tungstène a une densité de 19.25 grammes/cm3 et l’or de 19.3 grammes/cm3.

Le tungstène est moins cher que l’or mais n’était pas utilisé dans le passé car son point de fusion est au-dessus des 1000 degrés et il y a peu d’installations qui peuvent atteindre cette température. Pour résoudre ce problème, le tungstène est moulu en poudre et est mélangé avec d’autres métaux.

rachat Or

Commentaires clos.