L’avenir incertain de l’or…

Par le passé, jamais autant d’actions à très court terme sur l’or ne se sont réalisées comme ce fut le cas récemment. De célèbres sociétés d’investissement prédisent un écroulement du métal précieux qui, selon elles, n’est déjà plus fiable que ce soit  comme actif refuge ou en qualité de protecteur contre l’inflation.

D’importantes quantités d’opérations à court terme ont été effectuées par ces sociétés financières du marché de l’or comme les grands fonds monétaires « hedge » et autres gestionnaires  d’importants fonds. Actuellement, l’or n’est plus précisément l’investissement qui fait rêver depuis que le marché a été informé des ventes de Georges Soros et des prévisions pessimistes de Goldman Sachs.

Les données de la CFTC américaine (Commodity Futures Trading Comission) démontrent que le 14 mai il y eu un total de 74432 contrats sur des opérations à très court terme de l’or. C’est la quantité la plus importante jamais enregistrée sur le marché depuis 2006. Les registres démontrent le peu de confiance que possèdent les investisseurs sur l’or dont le prix fut multiplié par six pendant les douze dernières années alors que depuis le début 2013, il accumule une perte de 19%.

La bulle dorée étant en train d’éclater, de célèbres sociétés d’investissements sur le marché de l’or se sont chargés de lui donner le coup de grâce en réalisant ce type de contrats à très court terme. Les investisseurs n’ont pas apprécié que le « gourou » des marchés financiers, George Soros, réduise ses possessions d’or sur le dernier trimestre, fait qui a été conforté par les grands gestionnaires financiers comme BlackRock et Northern Trust Corp. Les grands investisseurs n’adhèrent pas du tout au fait que l’or soit une valeur refuge. Les perspectives de croissance économique et la faible inflation n’aident pas non plus à áméliorer l’image du métal précieux.

« L’or n’a suscité que des déceptions » affirme le gestionnaire de la société Firt Asset Investment Management. Selon son point de vue, il est certain qu’il y a eu des hausses durant plus de 12 ans mais la vision alarmiste préconisant que le monde va se terminer ne fonctionne plus. « Toute  thèse soutenant l’investissement en or a complètement disparue » note cet expert.

Georges Soros a été un des premiers à prévoir sa chute. L’investissement en or de son fond « Soros Fund Management » a été réduit de 12% à la clôture de mars au SPDR Gold Trust, le plus important fond cotisé en or physique du monde et qui thésaurise quasi 1300 tonnes d’or pour une valeur d’environ 65.000 millions de dollars. Le mouvement de Soros n’est pas nouveau. En plus de la réduction de ses possessions de ce fonds de 12% au cours du dernier trimestre, il a diminué son investissement total en or de 55%. Le métal jaune ne plait plus à ce célèbre investisseur. L’unique appui qui reste à l’or est John Paulson qui reste insensible aux nombreux mouvements financiers qui se réalisent sur l’or parmi les 21,8 millions d’actions que possède le fond SPDR Gold Trust. Il croit en de meilleurs jours pour l’or.

Les analystes de Goldman Sachs possédant une influence importante sur le marché, ont reconnu dans un rapport publié le 14 mai dernier que la chute des prix de l’or était plus rapide que prévue. Ils considèrent que s’ils réduisaient davantage les possessions d’or physique des grands fonds monétaires cotisés en bourse, cette tendance à la baisse pourrait être plus rapide que prévue. Leur prévision du prix de l’or sur 12 mois est de 1390 dollars l’once mais certains la pronostiquent encore plus bas.

Mais rien n’est simple :
Reprenons : l’or physique atteint un niveau très bas et les primes sur les pièces sont très faibles. Avec un Napoléon 20 Francs cotant moins de 250 euros, nous atteignons des niveaux de prix historiquement attractifs.

Les marchés sont à la baisse (voir en claire dégringolade comme le Nikkei japonais), l’or «papier» qui monte alors qu’il devrait baisser, et le cours de l’or physique au plus bas depuis presque deux ans notamment sur les pièces de monnaies. C’est une configuration rarissime.

Alors, croyez-vous que l’or physique ira encore plus bas
dans sa cotation ?

 

rachat Or

Commentaires clos.