La Banque Centrale Belge va rapatrier ses lingots d’or de l’étranger

Après la surprenante annonce de la Banque Centrale de Hollande de rapatrier 122.5 tonnes de ses réserves d’or qui étaient stockées dans la réserve fédérale de New York, la Banque Centrale de Belgique a annoncé qu’elle était en train d’étudier le rapatriement de ses lingots d’or de l’étranger. Cette décision est la conséquence des pressions subies par les pays voisins la Hollande et l’Allemagne. Il semble qu’une course est en train de réaliser entre les banques centrales européennes pour rapatrier leurs lingots d’or sous la pression de quelques partis politiques et initiatives citoyennes.

En Europe, l’Allemagne rapatrie ses lingots d’or depuis 2012 des Etats-Unis et de France. Marine Le Pen, leader du parti politique français « Front National » a envoyé une lettre ouverte au gouverneur de la Banque Centrale de France demandant le rapatriement de réserves de lingots d’or français à Paris.

VTM-nieuws, un moyen de communication belge a informé que la Banque Centrale Belge a confirmé qu’elle était en train de mettre au point le moyen de rapatrier tous ses lingots d’or.

La Banque Centrale belge a informé que les pays voisins sont en train de prendre de telles décisions, cette question se posera aussi pour elle. De ce fait, elle est proactive dans le cas où elle se posera la question à ce sujet. Le problème pratique de l’or est son transport avec tous les risques que cela comporte. De plus, si la Belgique rapatrie ses lingots d’or, elle aura besoin d’installations perfectionnées et de plus de systèmes de sécurité sophistiqués. Jusqu’à présent, cette démarche s’effectuait par des banques centrales spécialisées.

Le risque assumé par les banques centrales pour leurs réserves de lingots d’or peut être divisé en deux parties. Le premier concerne les réserves de lingots d’or qui ont été prêtées sur le marché. Depuis janvier 2014, les banques centrales européennes qui avaient une partie de leurs réserves officielles de lingots d’or étaient la BCE, la Belgique, l’Espagne, l’Autriche et le Portugal. Les banques centrales différencient leurs réserves officielles d’or en lingots d’or « allocated » (alloués) et en comptes sur l’or « un-allocated » (non assignés) ou prêtés.

Le second risque est le manque de contrôle sur les réserves de lingots d’or lorsqu’ils ne sont pas stockés dans le pays propriétaire. Cela a été constaté avec la récente disparation de 90% des réserves d’or de l’Ukraine. Il est plus sûr de disposer des réserves d’or lorsqu’elles sont directement conservées par la Banque Centrale propriétaire.

A la fin des années 90, la Banque Centrale de Belgique a vendu 1000 tonnes d’or pour payer ses dettes tout comme celle des Pays-Bas qui a vendu 1100 tonnes d’or et d’autres banques centrales occidentales suite au programme de CBGA (Central Bank Gold Agreement)

Les réserves de lingots d’or de Belgique se trouvent en grande partie au Royaume Uni, une petite partie au Canada et à la Banque Internationale des paiements de Bâle en Suisse. Des 227 tonnes de lingots d’or de Belgique, 210 sont « allocated » et disponibles immédiatement en or physique, 17 tonnes « un-allocated » et 24.97 tonnes sont prêtées sur les marchés à cinq banques commerciales.

rachat Or

Commentaires clos.