Bienvenus aux bons payables en or

En aout, la banque sud-africaine FirstRand Bank Limited (FRB) a annoncé la mise en place des premiers bons payables en pièces d’or « Krugerrand » au comptant pour un montant initial de 188 millions de dollars. Ce « bon en or » unique en son genre au niveau mondial, est émis par le Rand Merchant Bank (RMB), est négocié à la Bourse des Valeurs de Johannesburg et désigné en Krugerrands. L’intérêt offert est de 0.5% en or.

La monnaie en or « Krugerrand » est sortie sur le marché en 1967 et à la fin de la décade suivante, elle dominait déjà le marché global des pièces en or. Elle se trouve parmi les plus célèbres et préférées des pièces en or par le public collectionneur et investisseur. Ces pièces en or « Krugerrands » sont de 22 carats, avec un poids de 33.93 grammes et contiennent une once troy (31.1 grammes) d’or pur allié avec du cuivre. Son diamètre est de 32.69 millimètres et sur son coté face figure le visage de Paul Kruger, ex-président d’Afrique du Sud dont son nom a été donné à la monnaie. Sur le côté pile, on observe une gazelle ou « springbok », l’année de son estampillage et son contenu en or fin. Il faut ajouter que la pièce en or « Krugerrand » est une monnaie de cours légal en Sud-Afrique.

Ces nouveaux bons en or ont une échéance de 5 ans et les investisseurs doivent déjà posséder ou acheter des pièces en or Krugerrands pour acquérir les bons FRB. A leur échéance, la valeur du bon sera déterminée selon le prix de l’or sur les marchés internationaux, le taux d’échange rand/dollar et l’intérêt gagné. Cet intérêt sera calculé en onces troy et à son tour représentées par des pièces en or « Krugerrands ». Les investisseurs peuvent opter pour recevoir la livraison physique de l’or ou bien être payés en espèces.

Les bons en or sont une forme d’investissement en métal jaune qui évite les couts typiques de stockage physique et les frais d’administration. Le propos, selon la RMB, est de fournir une protection contre l’inflation et la déflation du rand contre  le dollar. C’est aussi une manière innovatrice d’investir dans un des actifs les plus anciens de la bourse de valeurs : l’or.

Un avantage supplémentaire pour les petits investisseurs car avec une pièce en or « Krugerrand », ils pourront obtenir un certificat de bon en or et recevoir son intérêt.

C’est sans aucun doute, une information importante qui nous parle de la croissante et constante méfiance d’aujourd’hui dans le monde financier et monétaire envers les devises papier.

Le plus remarquable dans l’acquisition de ces bons en or est qu’il soit exigé de payer d’entrée avec une des pièces en or les plus emblématiques de la sphère. Les dollars, euros ni même les rands de façon directe, ne sont pas acceptés.

En définitive, nous sommes devant un prélude de plus de la mort du système monétaire qui nous régit et de cette crise nous donnant l’impression continuelle et illimitée d’un argent dont la valeur est fausse. C’est un important message à lire entre les lignes; c’est ainsi que nous devons le comprendre…

rachat Or

Commentaires clos.