Le prix de l’or chute de 2% et ses indicateurs de confiance sont incertains

A la session du 27 mai 2014, le prix de l’or a chuté de 2% annihilant tous les soutiens mis en place avec vigueur dans les derniers mois. Malgré qu’on ne l’espérait plus, l’économie nord-américaine a annoncé des données positives concernant les commandes industrielles de biens durables et les hausses de prix des logements neufs du secteur immobilier. De plus, la Bourse américaine est remontée à des niveaux maximums historiques concernant l’indice S&P500 et celui du Nasdaq.

Cette avalanche de bonnes données a provoqué la correction des prix de l’or à laquelle s’ajoute la baisse des tensions en Ukraine, un des principaux moteurs de hausse des derniers mois. Les investisseurs font toujours confiance à l’or car les alternatives d’investissement sont beaucoup plus attractives que les bons du Trésor américain ou la rente variable. Dans un environnement où les taux d’intérêts sont nuls voire négatifs, tout ce qui offre une rentabilité égale ou supérieure à 2% est très apprécié par les détenteurs de portefeuilles.

Le climat de confiance concernant l’or peut se mesurer grâce à des d’indicateurs dits « sentimentaux » comme celui récupéré par Hulbert Gold Newsletter Sentiment Index ou HGNSI concernant l’opinion des traders sur l’or à court terme. En ce moment, cet indicateur est en-dessous de 0%, ce qui signifie que l’or va souffrir de pressions à la baisse à court terme.

Cet indicateur était encore plus négatif il y a un mois en indiquant -16.7%. Maintenant, il indique -3.3%. Si nous observons l’historique de cet indice « sentimental », les niveaux minimums correspondent très souvent avec de fortes hausses du prix de l’or quelque temps après cette constation. C’est-à-dire qu’une chute de l’indicateur ne signifie pas que le prix de l’or va chuter mais plutôt le contraire. Par exemple en 2013 les minimums indiqués en juin (-36.7%) et aussi en décembre (-36.7%) ont donné lieu à de fortes hausses de l’or quelque temps plus tard.

Si nous voulons établir une analogie avec d’autres indicateurs, le HGNSI aurait une interprétation très semblable à l’indice VIX ou indice de volatilité du S&P500. De fortes oscillations à la hausse de cet indice (périodes de haute volatilité) fournissent des signaux de possibles périodes à la hausse de l’indice américain alors que pendant des périodes de meilleure stabilité, la probabilité qu’il se produise une chute du marché ou d’un quelconque sursaut important est plus flagrante que dans le premier cas.

Cependant, en suivant cette interprétation, une chute encore plus grande de l’indice HGNSI (par exemple en dessous des -36.7% de décembre) entrainerait un signal clairement à la hausse. Tant qu’il se maintient actuellement aux environs de +/-10%, l’incertitude et les mouvements latéraux continueront à être présents dans le prix de l’or. Il est arrivé le moment où l’aversion pour le gout du risque est devenue importante et la minimisation de la volatilité se poursuit aussi bien chez les banques centrales que chez les investisseurs.

rachat Or

Commentaires clos.