Le prix de l’or en dessous des 1300 dollars à cause de la situation à Gaza et en Ukraine

Les opérations à terme de l’or se situent en dessous des 1300 dollars l’once ce jeudi 24 juillet et les investisseurs pensent que les problèmes géopolitiques suscités par les crises de l’Ukraine et de Gaza en sont les causes.

En ce qui concerne la division Comex du « New York Mercantile Exchange », l’or dont la date d’échéance est en août, a été négocié à 1295,30 dollars par once troy, son niveau minimum de la session et la cotation de l’or la plus basse depuis le 16 juillet.

L’or a fermé la session du mercredi 23 juillet avec un recul de 0.12% ou 1.60 dollar et un prix de liquidation de 1304.70 dollars l’once troy. Il était prévu que les opérations à terme de l’or trouvent un support de 1293.50 dollars l’once troy, son niveau minimum du 16 juillet et une résistance à 1311.80 dollars, son niveau maximum du 23 juillet.

D’un autre côté, au Comex, les opérations à terme du métal argent dont la date d’échéance est en Septembre ont reculé de 0.56% soit 11.80 centimes pour finalement se négocier à 20.87 dollars l’once troy.

Le secrétaire des Etats-Unis a annoncé hier mercredi 23 juillet que les efforts pour parvenir à une trêve entre Israël et Hamas avait fait un petit pas en avant.

La tension en Ukraine s’est apaisée après l’annonce des rebelles de délivrer aux autorités internationales les enregistrements du vol et les restes des victimes du vol malaisien crashé.

Tout au long de la journée, les Etats-Unis publieront des données sur les demandes d’aide à l’emploi, sur l’activité industrielle et sur les ventes de l’immobilier neuf dans le but de savoir si la Réserve Fédérale pourra commencer à augmenter les taux d’intérêts.

Quant au reste du commerce des métaux précieux, les opérations à terme du cuivre à échéance en septembre se sont élevées à 1.05% soit 3.4 centimes pour finalement se négocier à 3241 dollars par livre. Les investisseurs étaient très satisfaits du secteur industriel de Chine, le plus important consommateur de cuivre du monde.

Selon les données publiées précédemment, l’indice des achats de la HSBC en Chine a atteint en juillet des niveaux maximums de 52 points face à la lecture définitive de 50.7 enregistrée en Juin. Les analystes avaient prévu que l’indice atteindrait les 51 points ce mois-ci.

Les investisseurs du cuivre considèrent les variations de l’indice de la HSBC comme un indicateur dans la demande du cuivre en Chine car ce métal est beaucoup utilisé dans le secteur industriel.

Le géant asiatique est le plus important consommateur de cuivre du monde avec une part de marché mondiale de 40%.

Source: www.interor.fr

rachat Or

Commentaires clos.