Achat or : l’Inde interdit l’importation de monnaies d’or de placement

La Banque Centrale de l’Inde a interdit l’importation d’or physique matérialisé en monnaies. Après des mois d’échec concernant sa politique de contrôle d’entrée de l’or de placement dans le pays, l’institution monétaire a décidé de renforcer ses interventions et d’essayer d’éradiquer la forte demande intérieure d’or physique.

La politique de l’autorité monétaire a été basée sur l’obstruction de la demande à travers des impôts sur les importations, des barrières commerciales comme l’établissement de contingents supervisés et approuvés par les douanes et l’obligation pour les importateurs de s’enregistrer au préalable avant d’acheter de l’or à l’extérieur du pays.

Toute cette batterie de mesures n’a pas été suffisante et la Banque Centrale a donné un coup de plus : « l’importation d’or sous forme de monnaies de placement ou de monnaies commémoratives est interdite ». Cette mesure n’empêche pas les demandeurs de continuer d’importer de l’or d’investissement sous forme de lingots d’or ou de métal brut pour fabriquer des objets de joaillerie ou d’orfèvrerie mais ils doivent payer un impot supplémentaire…

Ces décisions font partie d’une circulaire rendue publique par l’institut émetteur le 14 aout dernier. En plus d’interdire les importations de monnaies d’or, le pourcentage de dépôts d’enregistrement au préalable a augmenté d’environ 20% pour les banques et agences possédant une licence d’importation. Pour importer de l’or, les agents officiels doivent justifier la raison de leur achat et celle de leur utilisation.

Cette obligation se traduit par une interdiction tacite d’achat d’or pour des raisons spéculatives et par l’établissement d’une feuille de route très stricte pour l’utilisation et la jouissance de l’or importé. Comme si c’était peu, la circulaire souligne un aspect mis en place il y a deux mois : seules les banques peuvent vendre de l’or à des agents qualifiés et ayant une licence de fabricants ou de transformateurs d’or. Il n’est pas permit la vente à des particuliers, ni même la vente destinée à des usages différents de la fabrication de bijoux ou d’objets d’orfèvrerie.

Avec tout ce schéma régulateur, la contrebande d’or continuera d’augmenter dans les prochains mois. Déjà, le marché noir de l’or a augmenté de façon exponentielle depuis l’établissement de l’impôt de 8% sur l’importation d’or. Ces mesures, loin d’être approuvées par les demandeurs, provoquent une escalade de la fraude fiscale et du trafic illégal de l’or de placement.

rachat Or

Commentaires clos.