La cotation de l’or sera-t-elle à la hausse en 2016 ?

La crise financière mondiale, qui a commencé en septembre 2008 et qui a causé la chute de la banque d’investissements américaine Lehman Brothers, a encore aujourd’hui des conséquences sur le monde entier et les facteurs qui entrainent la cotation de l’or à la hausse peuvent être constatés par les faits suivants :

  • Situation de désordre dans le système monétaire international
  • Monnaies fiduciaires fluctuant dans un environnement de grande instabilité (guerre de devises)
  • Chute du dollar
  • Chute de l’économie nord-américaine et de celle de l’Europe
  • Indices Dow Jones, Standards & Poor’s, Nasdaq, etc… en chute
  • Taux d’intérêts négatifs passant par des phases positives
  • Montée de la Chine protagoniste dans la vente et l’achat d’or dans l’économie mondiale
  • Produit Intérieur Brut (PIB) en chute libre
  • Baisse de la consommation de la population
  • Protectionnisme suite à la réduction du « business »
  • Augmentation des prix du pétrole avec une importante chute ultérieure.
  • Taux de chômage important et croissant
  • Chute des gains et de la productivité en général
  • Application de nouvelles technologies dans des procédés industriels qui, parfois, produisent des mouvements et des conséquences inflationnistes
  • Expansion de la masse monétaire mondiale due à une impression importante de l’argent fiat
  • Augmentation des dettes souveraines
  • Risques inflationnistes générés par la stimulation de la masse monétaire
  • Variations dans le capital de réserve du système monétaire international suite aux Droits spéciaux de GIRO-DEG (Special Drawing Rights en inglés – SDR)

Que se passe t-il avec les mouvements d’or physique dans le monde ?

Ce sont seulement des mouvements de capitaux. Les programmes de flexibilisation quantitative en volumes déterminés pour soutenir et protéger un système qui se dirigeait vers une implosion, ont été la conséquence de la création de l’argent fiat qui a été émis sans aucun type de soutien.

Dans l’économie réelle, ces décisions monétaires extra ne fonctionnent pas et prétendent seulement sauver l’ingénierie financière et déplacer le fond de la question vers une future nouvelle crise.

Le déclanchement sera toujours un fait divers avec un impact important qui s’appelle « point de conflit » qui entrainera une nouvelle crise financière liée à une crise géopolitique comme problème réel de fond et une solution impossible pour le résoudre.

En 1973 l’OPEP a décidé d’exporter plus de pétrole aux pays qui avaient appuyé Israël durant la guerre de Yom Kippur entrainant une crise qui eut de nombreuses dérives et conséquences postérieures. Les pays affectés ont vu leur économie baisser rapidement en étant sérieusement menacées d’effondrement.

En 2008, la chute de Lehman Brothers était comme une suite de dominos placés les uns derrière les autres qui menaçaient de provoquer la chute d’autres puissants groupes financiers. Est-ce un nouveau « point de conflit » dont le lien imprévisible est de faire chanceler toute l’économie mondiale ? Comme la décision de l’OPEP en 1973, les résultats sont similaires. On reporte la consommation, le manque de crédit, les intenses contrôles des prix, les taux d’intérêts négatifs, la récession, les restrictions, le chômage etc… sur ces faits.

La partie politique présente aussi une grande similitude. La crise de 1973 a développé pendant les années 70 du siècle dernier l’eurocommunisme, tout comme la crise actuelle est en train de développer la montée de l’eurocommunisme qui, cette fois, se forme par des partis politiques comme la « Syriza » en Grèce ou « Podemos » en Espagne qui ont de plus en plus de pouvoir.

rachat Or

Commentaires clos.