La Chine et l’Europe préparent-elles une future monnaie de réserve mondiale avec l’or ?

Les données officielles sur les réserves d’or présentées sur le site web de la Banque Centrale hollandaise (DNB) et la Banque Centrale allemande (Bundesbank) montrent que la DNB a commencé à séparer ses réserves d’or classées comme « gold and gold receivables » (or et créances de l’or). Cette mesure est importante car nombreux sont les analystes du marché de l’or qui critiquaient l’unification d’une catégorie de réserves d’or qui étaient effectivement dans les coffres de sécurité comme propriété des banques centrales et l’or prêté sur les marchés. Pour eux, c’était une faute de transparence dans la façon de comptabiliser le montant des réserves d’or.

Le rapport de la Banque Centrale hollandaise montre que la catégorie des lingots d’or physique et celle des comptes non alloués concernant l’or que les Pays-Bas possèdent actuellement s’élèvent à 612.5 tonnes d’or physique et aucun or prêté depuis 2008.

Sur son site, la « Bundesbank » indique les onces troy d’or des réserves officielles d’or de la zone euro disponibles en lingots d’or (allocated) et les comptes concernant l’or non affecté (un-allocated). Si nous totalisons ces deux catégories pour tous les pays de l’union européenne, le résultat correspond à la somme des réserves d’or publiée par le Conseil Mondial de l’or (World Gold Council-WGC).

Les seules banques centrales qui ont une partie de leurs réserves d’or prêtées sont la BCE, la Belgique, l’Espagne, l’Autriche et le Portugal.

Il faut savoir que « allocated » ne signifie pas que l’or se trouve sur le propre sol de chaque pays mais que l’or physique est affecté aux possessions d’or de la banque centrale et qu’il peut être stocké à l’étranger. L’or non affecté (un-allocated) concerne l’or prêté ou une dette contractée en or physique qui devra être remboursée dans le futur. Ces comptes non affectés sont souvent utilisés pour faciliter le commerce.

La proportion d’or assigné augmente de plus en plus. Les allemands sont en train de rapatrier plus de 600 tonnes de leur or assigné aux Etats-Unis et en France et les Pays-Bas viennent de rapatrier 123 tonnes de leur or des Etats-Unis. La question est : est-ce que le reste de la zone euro rapatriera aussi leur or depuis l’étranger ?

Ceci pourrait s’interpréter comme une réforme du système monétaire international. L’ex-président de la Banque Centrale Européenne (BCE) a affirmé dans un forum sur les finances à Pékin fin octobre 2014 que l’économie et les finances mondiales se trouvent d’une certaine manière à un point d’inflexion… les nouvelles règles ont été discutées non seulement à l’intérieur des économies avancées mais aussi avec toutes les économies émergentes y compris avec une des plus importantes comme celle de la Chine

Le directeur général du département des métaux précieux de l’ICBC, la banque la plus importante de Chine, Zhou Ming a affirmé que les prix internationaux de l’or reviendront à des niveaux rationnels. Avec le statut instable du dollar comme monnaie de réserve internationale, une nouvelle configuration de monnaie globale est en train de prendre forme. L’influence du dollar américain sur les prix de l’or doit être remise en question. Avec l’essor des économies d’Asie, la Chine et l’Inde continueront d’être les piliers du monde dans la demande d’or physique.

La chine et l’Europe sont-elles en train d’adopter l’or comme base d’une future monnaie de réserve mondiale etL la substitution du dollar américain ?

rachat Or

Commentaires clos.