Hausse du prix de l’or pour 2014 et correction de la Bourse…

L’expert en or de placement suisse, Félix Zulauf, a assuré dans une interview accordée au journal économique « Finanz und Wirtschaft » que l’année prochaine sera excellente pour le prix de l’or qui récupérera sa tendance à la hausse des dernières années et qu’il se produira en même temps une correction de la bourse. Ces perspectives sur le prix de l’or corroborent le comportement que les banques posséderont face aux plus importantes injections de liquidité : l’extension du crédit pour les entreprises privées et publiques.

« Je pense que la fin du cycle à la baisse du marché de l’or se produira dans les six à neuf prochains mois » assure Monsieur Zulauf dans la même entrevue.

La phase à la baisse que vit l’or se doit principalement à l’abandon de beaucoup d’investisseurs pour les placements à court terme. Ils se débarrassent spécialement des ETFs « papier » qui ont réagi à la baisse après les chutes des prix des certificats de l’or.

Cependant, les investisseurs misent sur l’or de placement à long terme car sa rentabilité sera de longue durée. En particulier, les investisseurs chinois et hindous passent des contrats à long terme pour se protéger contre la mauvaise gestion politique et la chute de valeur des monnaies face au dollar. « Les investisseurs reviennent à l’or lorsqu’ils se rendent compte que l’offre monétaire continue d’augmenter et que la monnaie papier se dévalue de plus en plus ».

Ce retour des investisseurs pour l’engouement à l’or se verra accompagné d’une entaille dans la bulle existante concernant les cotations des bourses. Selon Felix Zulauf, les cycles à la hausse pour les Bourses durent entre 48 et 50 mois ; le plus long a été celui de 60 mois pendant la deuxième guerre mondiale. Le marché haussier actuel se trouve dans le mois 54. Par conséquent, on attend une prochaine correction en Bourse qui aura lieu dans un délai de six à neuf mois.

Monsieur Zulauf appuie cette thèse à l’aide d’arguments techniques. Il souligne qu’un nombre important de compagnies cotées en Bourse se trouvent au-dessus de leur durée moyenne de 200 jours, c’est-à-dire qu’elles dépassent la moyenne de cotations par période de 200 jours. Cette situation génère, dans des conditions normales, une correction.

Pour finir, Monsieur Zulauf arrive à une autre relation empirique pour soutenir la fin possible du marché à la hausse des titres de rente variable : « Approximativement tous les sept ans, les marchés des valeurs aux Etats-Unis sont au minimum. Cela s’est déjà passé en 1974, 1982, 1987, 1994, 2002 et 2009. Donc le prochain marché de ce type se produira en 2016 ».

rachat Or

Commentaires clos.