Cotation de l’or : manipulation de la HSBC et 10 autres banques…

La « Commodity Futures Trading Commission » (CFTC) le régulateur américain du marché des dérivés et d’options est en train de faire des recherches chez HSBC et chez 10 autres banques pour la présumée manipulation de la cotation de l’or, de l’argent, du platine et du palladium. La CFTC est en train de terminer cette investigation malgré que les régulateurs européens aient abandonné leurs recherches similaires de l’année passée.

Le département de la justice américaine fait des recherches sur le procédé de fixation de la cotation de l’or, de l’argent, du platine et du palladium à Londres. La « Commodity Futures Trading Commission » a ouvert une enquête civile. La CFTC a cité la HSBC Holdings relative à son activité sur la négociation du prix de l’or comme il est indiqué dans le rapport annuel de la banque publié récemment. La HSBC a aussi confirmé que le département de la Justice lui avait demandé des documents en novembre 2014. La banque a confirmé que la procédure est en cours de phase initiale.

Le département de la justice est aussi en train d’investiguer sur les banques suivantes concernant la présumée manipulation de la cotation de l’or : la Bank of Nova Scotia, la Barclays PLC, le Crédit Suisse Group AG, la Deutsche Bank AG, Goldman Sachs Group Inc., J.P. Morgan Chase & Co., la Société Générale SA, Standard Bank Group Ltd. y UBS AG selon le WSJ.

La procédure de fixation des prix des métaux précieux à Londres pour l’or, l’argent, le platine et le palladium a été complètement modifiée depuis les investigations publiques et les différents scandales de la part des banques créatrices du marché pour manipuler la cotation de l’or et des autres métaux précieux durant l’année passée.

Nous ne savons pas si ces investigations font partie d’une tendance générale des régulateurs pour calmer les ardeurs de l’opinion publique concernant les excès du secteur bancaire ou si c’est une intention réelle d’améliorer le fonctionnement du marché financier pour contrôler l’influence que possèdent les banques après les scandales de la manipulation du marché des devises LIBOR et autres indices de référence fondamentales du marché.

La « UK Financial Conduct Authority » du Royaume Uni et le régulateur allemand BaFin ont fait des recherches sur les indices du marché des métaux précieux de Londres mais ils ont refermé les dossiers sans rien trouvé.

L’année passée, la FCA a condamné la Barclays à seulement 26 millions de livres soit 40.2 millions de dollars pour ne pas avoir contrôlé l’activité de ses traders et peut-être ainsi permettre la manipulation de la cotation de l’or à leurs clients après s’être enrichis durant des années grâce à leur activité.

Plus de 25 plaintes ont été présentées contre la Barclays, la Deutsche Bank, la HSBC, la Bank of Nova Scotia et la Société Générale concernant cette présumée manipulation de la cotation de l’or.

A quelle conclusion arrivera la CFTC concernant cette manipulation de la cotation de l’or à Londres ?

rachat Or

Commentaires clos.