Cotation de l’or : la chine veut lancer son propre système de fixation

La Chine pense fortement à lancer son système de fixation du prix de l’or en 2015 qui pourrait être basé sur une bourse de valeurs de la cotation de l’or en concurrençant celui du « London Gold Fix » d’après certaines sources familiarisées sur le sujet. C’est un pas naturel pour la Chine qui est le second plus important consommateur d’or du monde après l’Inde, à posséder une plus importante influence sur la fixation de la cotation de l’or à un niveau global.

L’indice du prix de l’or chinois s’orienterait vers un contrat d’unités d’or de 1 kilogramme et qui serait lancé par le « Shanghai Gold Exchange ».

Comme nous le savons déjà, la Chine est le producteur minier le plus important du monde de l’or et avec raison, elle pense qu’elle est en droit à avoir plus d’influence sur le prix de l’or mondial après les récents scandales de manipulation du prix de l’or au « London Gold Fix ».

Si l’indice du prix de l’or chinois a du succès, ce serait un sérieux rival pour le « London Gold Fix » qui est utilisé dans le monde entier par des entreprises minières d’or, des raffineries et des banques centrales pour négocier des inventaires et des contrats sur l’or s’ils existent encore en parallèle.

« Nous avons besoin d’un indice pour les producteurs miniers chinois et pour les fournisseurs étrangers du marché. Cet indice du prix de l’or, en parti en renminbi, peut être complémentaire au dollar du Gold Fix de Londres » selon une source chinoise.

La cotation de l’or chinois se négocierait tous les jours pendant quelques minutes pour réaliser un processus transparent et la bourse de l’or exécuterait tous les ordres.

Des limites pour la création d’un indice du prix de l’or chinois

Une des barrières pour l’acceptation du yuan à niveau global est qu’il n’est pas totalement convertible sur tous les marchés. Une autre source et une banque de l’or créatrice de marché la Bullion Bank ont indiqué que la négociation et la liquidation pourraient s’effectuer dans des centres offshore en yuans afin de permettre aux banques étrangères et aux fournisseurs de participer à la réalisation de l’indice du prix de l’or chinois bien qu’on s’attend à ce que seulement des entreprises chinoises y participent au début.

Le « Shanghai Gold Exchange » a créé une unité internationale pour sa bourse de l’or en septembre 2014 dans une zone franche de Shanghai qui permet aux étrangers de négocier des contrats sur l’or en Yuans la première fois.

Qu’est-ce que tout cela signifiera pour le marché de l’or global ? Est-ce un autre puzzle qui est en train de tomber pour positionner l’axe Russie et Chine dans le but de créer un nouveau modèle monétaire global ?

rachat Or

Commentaires clos.