La vente de bijoux en or reprend en Chine après quelques années de déclin

La demande d’or dans l’industrie de la joaillerie en Chine gagne des adeptes en trois ans alors que le platine en perd pour la quatrième année consécutive

La vente de bijoux chinois est une composante importante de la demande mondiale. Si on regarde l’or physique et le platine, ils représentent respectivement 14% et 16% de la consommation de bijoux. Mais depuis qu’elles ont atteint un niveau record en 2013, les ventes de bijoux en or et en platine ont chuté de près d’un tiers. Ce changement de tendance dans l’or est dû à un nouveau type de consommateur, plus jeune, qui suit la mode et opte pour des compléments quotidiens qui possèdent un degré de pureté moindre. Mais cette tendance n’a pas atteint le platine qui jouit de moins de confiance et qui supporte des dépenses plus élevées associées à l’achat et la vente. En outre, les chinois préfèrent traditionnellement l’or. Les ventes d’or se portent beaucoup mieux que celles du platine car le métal doré est une monnaie forte qui peut être changée en argent à tout moment, s’il y a une urgence. Les consommateurs chinois, en particulier dans les zones rurales, n’ont pas la même perception culturelle avec le platine qu’ils ont avec l’or.

Selon les données du World Gold Council, les ventes de bijoux en or ont augmenté de 7% au premier trimestre, après trois années de baisse. Ces dernières années, les Chinois ont destiné une grande partie de leur argent dans des voyages à l’étranger, ce qui s’est traduit par une hausse de la demande d’autres articles de luxe tels que les bijoux. Pour sa part, la demande de platine a diminué dans la même proportion que l’or a augmenté au cours du premier trimestre de l’année. Les achats de bijoux en platine en Chine ont déjà enregistré quatre années de baisse.

Le platine est vendu à un prix inférieur à celui de l’or pur, constituant ainsi une alternative attrayante pour les jeunes ayant moins de revenus disponibles. Les ventes de produits de platine étaient bien meilleures il y a deux ou trois ans. Mais aujourd’hui, ces mêmes jeunes peuvent opter pour de l’or 18 carats, qui reste de l’or, et qui est plus enraciné dans la culture du pays que le platine. La baisse de la demande de bijoux en platine en Chine est due à la faible rénovation de l’échantillon et de l’offre, avec de nombreuses pièces obsolètes dans les magasins des saisons passées.

Le platine est un métal très dur et son processus pour le recyclage est beaucoup plus complexe que pour l’or. C’est un problème pour ceux qui achètent des pièces en tant que réserve de valeur. Les bijoutiers facturent des frais de main-d’œuvre pour reconvertir des pièces de platine autour de 32 yuans par gramme, contre 18 yuans pour effectuer le même travail avec l’or. D’où l’inconvénient, il en coûte plus cher au consommateur de récupérer le coût initial d’un morceau de platine, et c’est un problème pour ceux qui abordent les bijoux en métaux précieux comme un moyen de transformer leurs bijoux en yuans en cas de besoin.
Ainsi, certains experts prévoient une nouvelle baisse des ventes de bijoux en platine cette année, pas spécialement par rapport à l’or, mais plutôt par l’incertitude sur la croissance économique chinoise.

rachat Or